Comment développer votre social commerce ?

1 acheteur sur 3 se dit prêt à passer commande depuis un réseau social. 60% des utilisateurs d’Instagram déclarent y avoir découvert de nouveaux produits. Depuis quelques mois maintenant, le social commerce est un levier majeur pour qui souhaite commercialiser ses produits en ligne. Les plateformes l’ont bien compris et ne cessent de perfectionner leurs outils afin d’encourager les annonceurs. Dernier en date, Facebook et son incontournable shop. Le pôle SEM de JVWEB fait le point pour vous guider dans la mise en place de vos campagnes sociales et accélérer vos ventes sur les réseaux.

Social commerce, de quoi parle-t-on exactement ?

Le commerce social se définit par l’utilisation des réseaux sociaux comme accélérateur de conversions. Ainsi, qu’il s’agisse de Facebook, Instagram, Pinterest, Snapchat ou TikTok, chacun des grands réseaux dispose aujourd’hui d’outils destinés à accompagner les annonceurs dans le développement de leurs ventes en ligne. De la découverte de la marque et ses gammes produits à la commercialisation en direct depuis la plateforme, le social commerce couvre un large spectre d’actions.

Si ces plateformes sont évidemment accessibles à tous de manière organique, la concurrence y est rude. La mise en place d’une stratégie de social commerce intègre donc généralement un versant payant, notamment par le biais des annonces sponsorisées. Là encore, selon les objectifs visés, ainsi que la plateforme cible, le panel d’outils mis à disposition des annonceurs est assez vaste.

Définitivement prometteur, le social commerce enregistre d’ores et déjà de belles performances. Ainsi, selon le rapport Emarketer, au dernier trimestre 2019, 21% des internautes déclarent avoir déjà acheté un produit directement via les réseaux sociaux. Un chiffre record depuis l’invention des plateformes sociales. En moyenne, chacun de ces acheteurs aurait ainsi dépensé près de 250 euros par l’intermédiaire de ce levier.

Social commerce, quels sont les avantages ?

Vous l’aurez compris, le taux d’adoption est définitivement favorable aux plateformes sociales. C’est effectivement l’une de leurs forces. En effet, pour les acheteurs, la navigation et l’achat d’un produit, via les réseaux sociaux, réduisent les zones de friction liées au processus d’achat. Les plateformes sont toutes parfaitement adaptées au mobile, ce qui favorise incontestablement le taux de conversion.

De même, le chemin vers la conversion est sensiblement plus court, plus simple. En centralisant toutes les actions d’achat en un même point, l’entonnoir est moins friable et le parcours client, de fait, plus performant. Il y a tout simplement moins de déperditions.

Les consommateurs connaissent l’outil et leur accordent leur confiance, les marques peuvent y suivre les actions à l’aide du pixel natif, l’attribution est clairement simplifiée. Une équation dans laquelle chacun est gagnant.

Autre avantage de taille pour les annonceurs, les plateformes sociales accumulent de nombreuses données natives sur leurs utilisateurs. La segmentation des audiences y est donc plus complète, plus fiable, et parfois, moins onéreuse. Les segments d’audience étant mieux maitrisés, les marques sont plus à même d’intensifier l’effort d’acquisition.

Social Commerce, 3 plateformes pour se lancer !

La première étape est de trouver le réseau social le mieux adapté à votre cible. Néanmoins, une fois votre segment d’audience identifié, il peut être intéressant de jouer sur la complémentarité pour démultiplier vos performances.

Avant de vous lancer, assurez-vous également que votre flux produit est correctement optimisé pour les réseaux sociaux, dont les caractéristiques techniques sont relativement différentes d’un Google Shopping, par exemple. Pour cela, vérifiez notamment :

  • Que les visuels sont de bonnes dimensions pour une diffusion sur les réseaux, généralement 500×500 pixels
  • Que vous utilisez correctement les étiquettes personnalisées pour baliser les différents groupes produits que vous souhaitez promouvoir, comme, par exemple, les best-seller, les nouveautés…
  • Que les marqueurs d’inventaire sont correctement activés, de manière à afficher l’état de vos stocks, tout particulièrement pour notifier aux utilisateurs les ruptures de stock

Enfin, gardez en tête que l’utilisation des réseaux sociaux se fait essentiellement sur mobile, il est important d’adapter vos éléments de communication à ce support pour une lisibilité optimale.

Une fois vos prérequis techniques en place, 3 options pour lancer votre social commerce :

Facebook Shop et Instagram Shopping sont, à ce jour, leaders sur le segment du social commerce. Y lancer sa boutique en ligne est relativement simple, tout se passe depuis le Business Manager. Après avoir téléchargé votre flux produits, vérifiez si celui-ci est éligible au Commerce manager. Cette interface vous permettra ensuite de paramétrer vos collections, personnaliser votre shop et gérer vos inventaires. C’est également depuis cet espace que vous pourrez suivre vos conversions à l’aide de rapports dédiés.

Coté Pinterest, les fonctionnalités sont plus restreintes puisque la plateforme permet uniquement de sponsoriser ses annonces pour leur donner plus de visibilité. Cela dit, 83% des Pinners ont déjà réalisé un achat après avoir consulté un contenu de marque qui les a séduits. Pour accéder aux utilisateurs de votre segment cible, le moyen le plus simple reste de télécharger votre catalogue produits. Une fois validé, chaque produit sera transformé automatiquement en pin’s. Ce format indique alors que le produit peut être acheté. Les épingles précisent notamment le tarif, la disponibilité, le titre et la description du produit. Vous pouvez également former des groupes produits, comme les nouveautés, les meilleures ventes… En optant pour une sponsorisation, Pinterest vous donne également accès à un onglet Boutique depuis votre profil afin d’optimiser votre attractivité.

Le social commerce est un levier qui a le vent en poupe. Il peut réellement vous aider à conquérir de nouvelles audiences et soutenir le développement de votre marque. Contactez JVWEB pour étudier les opportunités qui vous correspondent.

 

Partager cet article Lien copié!

A explorer