E-Commerce : 4 hacks faciles pour transcender vos taux de conversion

Si la génération de trafic est essentielle, ce qui fait vraiment la différence, c’est votre taux de conversion.

Pourtant, en la matière, nous observons encore souvent un vaste potentiel inexploité. Aujourd’hui, plutôt que d’augmenter les budgets de vos campagnes d’acquisition, l’équipe JVWEB vous livre quatre astuces, faciles à mettre en place, qui auront, à coup sûr, un impact positif sur vos volumes de ventes, et donc, par rebond, votre chiffre d’affaires.

#1. Passez au crible les requêtes de votre moteur de recherche interne

Partons du principe que votre site E-Commerce dispose de son propre moteur de recherche. A défaut, il est temps de vous équiper ! En effet, l’optimisation de votre moteur de recherche interne au site est une véritable piste pour augmenter vos volumes de vente. Car, oui, si un internaute fait une requête, c’est bien qu’il est chaud et que son intention est clairement définie.

Aussi, en exploitant ces requêtes, par le biais de Google Analytics, vous accédez à ce que les utilisateurs recherchent. Une information à mettre en parallèle avec la réponse apportée par votre moteur afin d’identifier d’éventuelles pistes d’amélioration. Ainsi, l’analyse des requêtes internes peut vous aider à mettre en lumière :

  • Les produits qui sont difficiles à trouver sur votre shop, et donc, appellent à l’usage du moteur interne. Ce qui veut, toutefois, dire que vous perdez une partie de votre public qui ne prendra pas la peine de faire une recherche.
  • Les produits remontés via les requêtes internes, qui seraient éventuellement mal ventilés, ce qui crée une déception chez l’utilisateur et fait grimper en flèche le taux de rebond.
  • Les produits qui restent cachés, car non remontés par votre moteur, ce qui là encore engendre une déperdition potentielle des conversions.

Pour une analyse complète et détaillée, remontez votre historique sur 6 mois à 1 an. Ensuite, concentrez-vous sur les requêtes générant un minimum de volumes. Sur cette base, il faut vous montrer ensuite assez méthodique pour toucher au but. Ainsi,

  • Classez et identifiez les requêtes et typologies de pages qui sont le moins accessibles aux utilisateurs. Imaginons que vous ayez un volume de requêtes internes important incluant une marque. L’on peut en conclure que l’accès par marque n’est pas évident pour vos utilisateurs.
  • Listez, à partir de votre analyse, les pages manquantes à créer. Dans notre exemple, une catégorisation par marque.
  • Examinez à la loupe la pertinence des réponses apportées par votre moteur interne, notamment sur des termes très précis. Ceux-ci peuvent vous être utiles pour ajuster vos mots-clés. Si besoin, affinez la configuration de votre moteur interne afin d’obtenir des résultats plus naturels, qui valorisent mieux vos produits.
  • Enfin, assurez-vous que votre moteur interne gère correctement les fautes d’orthographe ainsi que les synonymes. Si possible, activez également le mode prédictif, ou tout au moins requêtes suggérées, qui vous aideront à ramener vos brebis vers le bon enclôt !

#2. Incitez davantage à la conversion depuis vos pages de catégorie

Parce que tous vos utilisateurs ne vont pas consulter le détail de chaque page produit, il est essentiel que vos pages transactionnelles invitent, elles aussi, à la conversion. Pour cela, quelques astuces et bonnes pratiques peuvent avoir un impact très positif sur vos volumes de conversion.

  • Facilitez un chargement rapide de la page catégorie, afin d’inciter vos utilisateurs à découvrir une large sélection de produits, sans avoir à cliquer dans un premier temps. Plus l’affichage sera rapide, plus ils seront ouverts à l’exploration.
  • Accentuez la visibilité des produits en stock dès la page de catégorie, ce qui permet de contourner un effet déceptif au clic sur le produit en question, s’il s’avère que celui-ci n’est pas disponible.
  • Donnez accès, toujours depuis la page catégorie, aux informations connexes de réassurance, comme le scoring des avis clients, l’étendue des tailles ou la gamme de coloris disponibles. Autant d’éléments susceptibles de capter l’attention.
  • Valorisez les produits qui séduisent le plus vos clients. L’effet de groupe est toujours un bon moteur pour inciter à la conversion.
  • Affichez un fil d’Ariane afin de faciliter la navigation au sein de la rubrique et réfléchissez à créer des liens entre les pages afin de stimuler les ventes additonnelles. Par exemple, en proposant à un utilisateur qui cherche un manteau d’hiver, une paire de gants assortie.

#3. Comprenez le paradoxe des produits populaires, à faible taux de conversion

Si sur certains produits, le volume de recherche est important, mais les conversions assez faibles, c’est qu’un loup se cache dans la bergerie ! Vous devez donc le démasquer.

Pour cela, analysez les pages produits, avec un volume important d’impressions, mais qui génèrent peu de conversions ou un CTR très bas. Votre objectif : comprendre pourquoi des produits qui, en soi créent une traction, ne finissent pas dans le panier de votre client.

Quelques hypothèses à explorer, voire à confirmer par le biais de votre analyse :

  • Le produit dispose de peu d’avis clients, voire des avis négatifs, ce qui décourage les prospects intéressés.
  • Le stock est faible ou le produit est sold out : réglez le sujet avec vos fournisseurs afin d’être en capacité de couvrir la demande.
  • Les visuels sont de mauvaise qualité, voire absents : votre audience a besoin de voir avant d’acheter. Une image pixellisée crée un doute sur la qualité du produit final.
  • Les descriptions de produits sont trop succinctes : l’internaute reste sur sa faim et risque de chercher à compléter l’information par ailleurs. Enrichissez votre contenu, sans oublier bien sûr de l’optimiser.

#4. Soignez le contenu de vos fiches produit

Dans la continuité du point précédent, l’optimisation de vos fiches produit est décisive pour maintenir votre taux de conversion de votre E-Commerce. Là encore, quelques ajustements permettent d’augmenter sensiblement votre volume de ventes. Voici quelques-unes des bonnes pratiques ayant déjà fait leurs preuves :

  • N’affichez que des visuels de qualité, de préférence personnalisés. Exit les photos bof bof de votre fournisseur, prenez le temps de shooter de beaux visuels, en phase avec votre identité de marque.
  • Soyez clair sur votre politique de retour et de remboursement comme sur le coût de la livraison. De nombreuses études démontrent que ces deux points sont fondamentaux pour déclencher l’achat. Le mieux, afficher ces informations sur chacune de vos pages produit afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.
  • Mettez en place des incitations à l’achat, comme des remises, parrainage ou autre programme de fidélité, qui sauront convaincre les plus hésitants.
  • Proposez des contenus éducatifs afin de mettre en scène vos produits si ceux-ci requièrent une certaine technicité. Voir le produit en condition est toujours rassurant. De courtes vidéos remplissent très bien cet objectif. De même, ajoutez des conseils d’entretien, d’utilisation… Bref, partagez votre expertise du produit avec vos utilisateurs.

En générant du trafic de qualité sur des pages bien optimisées, votre taux de conversion devrait grimper à mesure que votre ROI descend. Une équation que l’équipe JVWEB peut vous aider à résoudre en mettant à votre profit son expertise. Parlons-en !

Partager cet article Lien copié!

A explorer