Facebook Ads, 4 pistes pour optimiser vos campagnes au CPC

Devenu incontournables dans le paysage publicitaire, les campagnes Facebook Ads sont un excellent moyen de doper votre business. Si le réseau social a parfois mauvaise presse, il reste tout de même le point de rencontre de quelques 2,26 milliards d’inscrits. Facebook offre de nombreuses options pour accompagner la croissance de votre entreprise, temps en termes de notoriété que de conversion. Malgré tout, certaines campagnes Facebook Ads restent en deçà des attentes des annonceurs. Alors, comment gagner en performance sur le réseau social ? 4 pistes d’optimisation passées au crible.

#1. Facebook Ads, segmentez votre entonnoir de conversion

A la différence des campagnes Google Ads, qui ciblent des utilisateurs engagés dans une recherche, les campagnes Facebook Ads sont exposées à un public dont l’intention d’achat est moins franche à l’instant T. Face à ce constat, vous devez adopter une dynamique un peu différente dans la structure et l’évolution de vos campagnes afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Ainsi, notamment si vos budgets sont limités, il est intéressant de se pencher davantage sur les différentes étapes du tunnel de conversion de votre audience afin d’avancer, pas à pas, vers un objectif de conversion. Commencer par créer une campagne Facebook Ads axée sur l’engagement est, par exemple, un très bon objectif de départ. Ce type de campagne vous aide à attirer de nouveaux profils dans votre bassin d’audience et amorcer un lien de proximité avec votre marque. Pour cela, la vidéo est le support le plus efficace aujourd’hui.

Vos personae bien en tête, proposez des contenus attractifs pour votre audience. Insérer une dynamique d’A/B test est également un excellent moyen de valider vos intuitions auprès de cette cible élargie. Cette première étape franchie, basez-vous sur vos apprentissages pour progresser dans votre tunnel de conversion.

Vous pouvez alors, reciblez votre audience vidéo avec une campagne axée, cette fois sur la conversion. Déjà sensibilisée votre audience y sera nettement plus réceptive. En ciblant, par exemple, les profils ayant visionné a minima 25% de votre vidéo, vous obtiendrez de meilleurs taux de conversion.

#2. Dosez la fréquence d’exposition des campagnes Facebook Ads

Facebook Ads, via ses KPI de campagnes, vous permet de connaître la fréquence d’exposition de votre cible aux différentes annonces. Cette mesure est un élément à surveiller de près pour optimiser la performance de vos annonces et mesurer la pression publicitaire.

En effet, vous devrez trouver la bonne mesure. Pour favoriser la mémorisation, il est important que votre audience voit plusieurs fois votre annonce. Toutefois, au-delà d’un certain seuil, cela devient contre-performant. Soumis à une trop grande pression publicitaire, les utilisateurs du réseau social auront alors une perception plus négative de votre marque.

Pour trouver le juste équilibre, appuyez-vous sur la fréquence indiquée par Facebook Ads, mais aussi sur vos coûts CPC. Dès lors que la pression est trop importante, vos CPC vont naturellement augmenter. Il est alors temps d’agir pour sauver votre branding et votre budget ! L’idéal est alors de relancer votre campagne, en ciblant une nouvelle audience.

#3. Ventilez votre budget par palier

Sur Facebook Ads, comme ailleurs, mettre en place une dynamique d’A/B tests, notamment en phase de lancement est essentiel. Pour une première campagne, nous recommandons de proposer au minimum 3 variantes d’une même annonce, afin de détecter laquelle offre les meilleurs potentiels. Il suffit ensuite de laisser les statistiques parler !

Une fois les annonces les plus performantes identifiées, allouez à vos campagnes des budgets croissants. Plutôt que de tout miser sur un seul coup, augmentez progressivement vos paliers en dopant de 10 à 20% vos budgets entre chaque campagne.

Ainsi, vous avancez en maitrisant davantage le risque, tout en nourrissant l’appétit de Facebook à l’égard des annonceurs ! Dès que les résultats de la campagne prennent le chemin inverse, réduisez, là aussi par palier, vos budgets jusqu’à remettre en ordre vos métriques.

Vous pouvez également vous appuyer sur le système d’enchères automatisées proposé par Facebook Ads. Une fois votre objectif et votre audience définis, Facebook se charge alors de diffuser votre annonce auprès de la cible la plus susceptible de satisfaire votre objectif de campagne.

#4. Sélectionnez avec soin vos emplacements publicitaires

Quelque soit l’objectif choisi, lors de la création de votre campagne, Facebook Ads vous permet de sélectionner vos emplacements automatiquement ou manuellement. Là encore, pas de réponse universelle, les deux options méritent d’être testées. Toutefois, dans un souci d’optimisation CPC de vos campagnes, la sélection manuelle des emplacements peut être intéressante.

Par exemple, en optant pour une diffusion sur Instagram, vous obtiendrez certainement davantage d’engagement, mais potentiellement le nombre de commentaires et de likes sera moindre que si vous centrez la diffusion sur le fil Facebook. A vous alors de jauger la valeur du like dans votre stratégie.

De même, Facebook Ads propose une diffusion sur Audience Network. Si cette option permet d’élargir le bassin d’audience en dehors de Facebook, les retours sont généralement inférieurs à d’autres emplacements. Il est parfois pertinent de rediriger cette part du budget vers un emplacement plus performant. C’est, par exemple, le cas de Facebook Messenger, qui offre de bons retours en termes de conversion. Mais, nécessite d’y allouer davantage de temps et une stratégie différente pour transformer ces prospects en direct.

Ne restez pas sur un échec avec vos campagnes Facebook Ads. En cas de doute, partagez vos objectifs à l’équipe SMA JVWEB, elle aura vous aiguiller sur les optimisations et correctifs à mettre en place.

 

Partager cet article Lien copié!

A explorer