Optimisation des conversions, 5 hacks qui font la différence !

Comment augmenter votre taux de conversion ? Vente ou génération de leads, quelques actions simples pour vous aider à transformer vos prospects en clients

Au cœur du sujet de la performance, l’optimisation du taux de conversion est une quête perpétuelle. Ainsi que vous soyez E-Commerçant ou que vous cherchiez à générer des leads BtoB, il vous vous faut continuellement tester, explorer, chercher de nouvelles pistes. Seulement, parfois, la technique fait obstacle, rendant le processus beaucoup plus long. Pour vous aider à pallier cet écueil, nous avons demandé à nos experts de nous livrer 5 points d’optimisation de la conversion qui transforment à coup sûr ! Prêt à vous envoler ?!

Hack n°1 : priorisez les contenus axés sur la vente, qui répondent à une intention identifiée

La création de contenu est incontestablement un outil pour générer de l’attractivité autour de votre marque. Toutefois, produire des contenus est chronophage et sans une stratégie aiguisée, vous risquez de vous perdre dans un flot de mots, d’images, de posts, de vidéos…

Plutôt que de disséminer vos efforts, concentrez-vous sur les contenus dont la valeur ajoutée est mesurable à court terme. Commencez, pour cela, par identifier les intentions utilisateurs qui génèrent le plus de conversions. En parallèle, analysez les différents formats de contenu exploités et ne conservez que les 4 plus performants. Enfin, ajustez vos CTA pour être au plus près de l’intention formulée.

Ainsi, vous recentrez votre production de contenus sur des sujets capables de générer du trafic utile, prêt à transformer, tout en conservant suffisamment de variété pour tenir vos lecteurs en haleine.

Hack n°2 : concentrez vos efforts sur les canaux générateurs de ventes

Puisque la conversion n’est que l’un de vos objectifs marketing, vous avez légitimement multiplié les canaux de diffusion. Votre présence est, certes, plus large. Mais, vous dispersez vos efforts, tant en termes de création de contenu que financiers.

La solution, analysez vos parcours clients et recentrez-vous sur les leviers les plus générateurs de conversion. Votre audience de conversion, sensiblement différente de votre audience générique, est-elle davantage présente et engagée via Google Ads, Instagram Ads, Facebook Shopping ?

Il ne s’agit pas ici de couper les leviers secondaires, mais de les traiter comme tels.

Et donc, de répartir plus habilement vos budgets et ressources alloués à votre objectif de conversion. Ainsi, vous vous donnez davantage d’air pour créer de la valeur, à réinvestir ensuite, dans vos actions de niveau 2.

Hack n°3 : libérez-vous des contraintes techniques pour penser pragmatique

Une analyse poussée de la conversion suggère souvent de mettre en œuvre des outils de suivi, Google Analytics et Tag Manager en tête. Seulement, certains n’ont pas la chance d’avoir un profil technique sous le coude pour les aider à paramétrer ces outils. Résultat, ils se passent de ces datas !

Face à ce constat, deux options : soit vous confier la mission à votre agence SEO / SEA / SEM préférée ; soit vous optez pour des outils no code. Oribi vous permet, par exemple, d'analyser un large éventail de points de contacts et d’interactions entre les différents canaux. Il vous permet également d’importer ces données d’une plateforme publicitaire à l’autre afin de travailler sur les audiences les plus fines.

Faciles à utiliser, les outils no code vous permettent de décrypter simplement les parcours de conversion et d’identifier ainsi les points de progression à travailler. Vous gagnez incontestablement du temps, et rapidement également, de l’argent !

Hack n°4 : capitalisez sur les abandons de panier

Les abandons de panier sont inévitables. Estimé à 70% par le Baymard Institute, le taux d’abandon de panier moyen est sensiblement le même d’un secteur à l’autre. En cause, des travers bien connus, comme des frais livraison trop élevés, une création de compte fastidieuse ou tout simplement le résultat d’une envie de flâner. 46% des acheteurs en ligne déclarent vouloir seulement naviguer ; ils ne sont que 27% à adopter le même comportement dans une boutique physique.

S’il est assez rare de convertir à la première visite sur le site, ces utilisateurs ont toutefois fait état d’une intention. C’est précisément sur elle que vous devez capitaliser. Pour cela :

  • Identifiez les freins à l’achat : dans l’expérience proposée aux clients, mais aussi au regard de la concurrence
  • Imaginez une action capable de contrer ces freins, comme un code promo si la concurrence affiche des tarifs moins élevés
  • Activez un parcours de réengagement des abandonnistes. Ce peut-être par mail, ainsi que via des campagnes de retargeting, sur Facebook ou Instagram Ads notamment

Hack n°5 : réglez les obstacles techniques à la conversion

Nous l’avons vu dans le point précédent, une bonne part des abandons de panier tient à l’expérience proposée aux clients via votre site. Si chaque marque a évidemment ses écueils, les mêmes freins sont souvent pointés du doigt par les internautes.

Et à chaque fois, c’est votre taux de conversion qui en pâtit !

Ainsi, selon cette même étude du Baymard Institute, voici les points d’optimisation de la conversion à régler on-site :

  • Des frais de livraison trop importants : 50% des abandons
  • L’obligation de créer un compte : 28%
  • Un formulaire d’inscription trop long : 21%
  • L’impossibilité d'estimer le cout total de la commande avant sa validation : 18%
  • Des délais de livraison trop longs : 18%
  • Une politique de retour trop rigide : 10%
  • Des moyens de paiement complexes : 6%
  • Une validation trop compliquée de la transaction par carte bancaire : 4%

Tous ces points ne sont probablement pas problématiques sur votre site. Néanmoins, en vérifiant les points de rupture dans votre cycle d’achat, il y a fort à parier que l’une ou l’autre de ces variables se dessine. Prenez le temps d’analyser !

Maintenir la performance et augmenter le volume de conversion est un défi permanent. Fort de leur expérience multi-sectorielle, les Account Managers JVWEB sont aussi une vraie force de conseil.

Partager cet article Lien copié!

A explorer