Réseaux sociaux, comment sont-ils devenus de puissants déclencheurs d’achat ?

En 2020, la portée des media sociaux n’est plus à démontrer. Alors que cette année si particulière a vu les records de fréquentation explosés, les plateformes sociales gagnent encore et toujours du terrain, quitte à rogner sur l’E-Commerce traditionnel.

Comment les plateformes sociales sont-elles devenues un puissant levier d’acquisition ? Comment ces réseaux ont-ils transformé les parcours et les habitudes d’achat ? Le point sur un levier en pleine expansion.

Social Commerce, un parcours d’achat plus direct

Selon GlobalWebIndex, en 2020, 54% des internautes ont cherché de nouveaux produits via les réseaux sociaux. 71% ont déclaré être susceptibles d’acquérir ces découvertes.

Des chiffres forts qui en disent long sur la puissance des réseaux sociaux en matière de promotion.

Premier point fort de ce levier, sa capacité à raccourcir le parcours d’achat. Produit découvert à la télévision, puis acheté en magasin, le parcours d’achat d’antan se résume désormais à quelques clics entre la photo publiée sur Instagram et la fiche produit, accessible depuis le shop social. Un rapport Deloitte rapporte que 29% des utilisateurs des réseaux sociaux ont déjà acheté le jour même un produit découvert dans ce contexte. Le même rapport précise que ces utilisateurs sont également quatre fois plus susceptibles de dépenser plus.

Toutefois, si le parcours client est plus court, il est aussi plus complexe. La recherche de produits étant facilitée sur ces plateformes, de nombreux utilisateurs vont ainsi investiguer davantage avant de finaliser leur achat. Ce peut être, par exemple, par le biais d’avis clients, de hashtags ou autres retours d’expérience.

Aujourd’hui, 62% des utilisateurs sociaux rapportent partager régulièrement leurs expériences d’achat. Des avis, qui cumulés, ont une forte influence sur la réputation de la marque.

Social Ads, la puissance de la preuve sociale

Si le concept de preuve sociale existe de longue date, les plateformes sociales ont nécessairement remis à la page cette notion de recommandation et de bouche à oreille. Là où la nouvelle se diffusait dans un cercle proche, elle est aujourd’hui accessible à des milliers d’utilisateurs. Une puissance de frappe qui a rebattu les cartes et contraint les annonceurs à s’adapter.

Selon Forbes, en 2020, 81% des choix d’achats effectués par les consommateurs sont guidés par les publications de leurs amis, ou tout au moins réseau social.

En parallèle, ces mêmes utilisateurs sont en demande croissante de recommandations auprès d’internautes partageant les mêmes centres d’intérêt. Au cœur de cette dynamique, les influenceurs, dont l’avis et la recommandation de produits ont désormais supplanté celles des proches.

Redoutablement efficaces pour convaincre leurs utilisateurs, les nano-influenceurs sont ainsi devenus de véritables ambassadeurs des marques. Et ça marche ! Selon une étude du Marketing Hub, 50% des utilisateurs de Twitter ont déjà effectué un achat suite à un tweet d’influenceur. Même constat sur Instagram, royaume de l’influence, ou encore TikTok, qui s’impose de plus en plus auprès des jeunes.

Réseaux sociaux, quelques chiffres clés

Si Facebook perd en popularité, la plateforme reste le plus grand point de rencontre des utilisateurs sociaux avec quelques 1,7 milliards d’inscrits. Toutefois, la population qui fréquente le réseau vieillit. Les 12-34 ans ont été les premiers à fuir en 2018, ils sont désormais suivis par les 35-54 ans. Les +55 ans, eux, vont grandissants. Attention donc à bien ajuster vos ciblages d’audience.

Instagram reste dans une dynamique positive, comptabilisant désormais plus d’un milliard d’utilisateurs actifs chaque mois. Très prisé par les marques, le réseau social est idéal pour pérenniser le lien avec les utilisateurs, puisqu’aujourd’hui 80% des utilisateurs suivent des comptes professionnels. 73% des adolescents américains estiment qu’Instagram est le meilleur moyen pour les marques de les atteindre et communiquer sur de nouveaux produits et/ou promotion.

En parallèle, Instagram comme Facebook, multiplie les initiatives pour faciliter la conversion. Dernier exemple en date, Facebook et Instagram Shopping, qui permettent, en un clic, d’acheter le produit exposé sur le feed. Une fonctionnalité particulièrement appréciée des small business, dont certains font le choix extrême de se passer de tout dispositif de vente en propre.

Vous souhaitez tirer davantage parti du potentiel des réseaux sociaux pour votre shop ? Contactez le pôle SMA de JVWEB pour étudier la stratégie la mieux appropriée pour performer.

Partager cet article Lien copié!

A explorer