[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°23

Chaque semaine, découvrez les news qui rythment l’actualité SEA / SEO / SMA avec l’équipe JVWEB.

Au menu de cette nouvelle édition, Twitter explore la publicité plein écran pour la première fois, Microsoft Advertising facilite l’import d’audiences similaires et du Google Merchant Center via son interface et Google déploie une mise à jour SEO inédite, en deux temps…

Twitter teste les publicités Fleet, au format full screen

Twitter a annoncé cette semaine tester, sur un groupe d’utilisateurs mobile très restreints, un nouveau format publicitaire baptisé Fleet. Fortement inspiré des stories Instagram et de TikTok, ce format vertical prend en charge les images et les vidéos, jusqu’à 30 secondes, et intègre un CTA par balayage, un équivalent du swipe. Il est évidemment assorti des métriques de performance habituelles, telles que le nombre d’impressions, de visites, de clics…

Consciente de la forte concurrence sur ce format, la firme déclare, chercher, au travers de ce test, avant tout à comprendre comme les utilisateurs et les marques interagissent via ce format vertical, en plein écran.

Pour l’heure, Twitter partage un retour d’expérience encourageant, puisque 3 utilisateurs sur 4 déclarent apprécier ce format et 73% d’entre eux déclarent parcourir, par ce biais, les différents partages. Aucune sortie officielle n’est prévue pour le moment. Toutefois, il y a fort à parier que la plateforme sociale multiplie les initiatives dans les semaines à venir. À suivre !

Source : Twitter

Microsoft Advertising facilite encore davantage la duplication de campagne Google Ads

Comme chaque semaine ou presque, Microsoft Advertising dévoile de nouvelles fonctionnalités afin de rester dans la course. Cette fois, ce n’est pas une, mais cinq nouveautés, qui sont annoncées :

  • Le déploiement des audiences similaires au niveau national. Destinée à vous aider à trouver de nouveaux clients à l’aide de vos listes remarketing, cette fonctionnalité sera activée fin juin. Pour en bénéficier, les annonceurs devront disposer d’une liste remarketing incluant, a minima, 300 utilisateurs. À noter, la liste sera réexaminée, au jour le jour, par Microsoft Advertising afin d’éviter tous chevauchements. Il est évidemment possible d’importer les audiences similaires depuis Google Ads.
  • L’importation de la boutique Google Merchant Center et ses campagnes Google Shopping est désormais possible. A l’importation, une boutique Microsoft Merchant Center dotée du même nom, du même domaine et de paramètres similaires est automatiquement créée.
  • La création d’un module dédié aux campagnes Smart Shopping pour Shopify, destinée à faciliter le processus de création de campagnes pour les utilisateurs de la plateforme E-Commerce. Les annonceurs qui optent pour ce module sont, en outre, directement inscrits sur les listes Bing Shopping gratuites.
  • La facilitation de l’importation des campagnes Google Ads. Désormais, le processus se limitera à 3 étapes : se connecter, choisir les comptes, lancer l’importation. Microsoft Advertising prendra alors en charge l’optimisation des paramètres d’importation pour une synchronisation automatique des comptes.
  • L’extension du réseau Microsoft Audience Network à la France et l’Allemagne : ce qui ouvre le réseau à 7 pays au total, avec les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle Zélande et le Royaume Uni.
Source : Microsoft Advertising

SEO, Google annonce une mise à jour principale de l’algorithme Broad Core en 2 temps !

Pour la première fois de son histoire, Google va procéder à une mise jour principale de l’algorithme en deux temps, faute d’être parvenu à traiter l’ensemble des sujets en un seul stream. Ainsi, une première vague a eu lieu la semaine passée et une seconde est attendue courant juillet.

A la différence des milliers de mises à jour effectuées à longueur d’année, les mises à jour principales impactent la manière dont le moteur de recherche classe les contenus. Google précise que peu de sites devraient voir une différence majeure au terme de cette première vague. Et que ceux qui pourraient être déclassés ne sont pas fautifs. Il faut, toujours selon Google, simplement y voir une évolution de la manière dont les utilisateurs souhaitent accéder aux informations.

Dans tous les cas, Google recommande de ne pas réagir aux évolutions d’indexation SEO, mais d’attendre la seconde vague de juillet pour en tirer des conséquences. Wait and see !


Partager cet article Lien copié!

A explorer