SMART SHOPPING : Le Guide Complet

Smart Shopping : les campagnes Shopping intelligentes Google. Quelles sont les bonnes pratiques concernant les campagnes Shopping intelligentes ?

  • Qu’est-ce que le Smart Shopping ?
  • Campagnes Shopping Intelligente Vs classiques : que choisir ?
  • Comment configurer une campagne Smart Shopping ?
  • Comment optimiser une campagne Smart Shopping ?
  • Quelle valeur une agence SEA peut vous apporter sur Smart Shopping ?
  • Comment analyser les campagnes Smart Shopping ?

Qu’est-ce que le Smart Shopping ?

EnchÚres automatisée

C’est la grosse tendance que les Ă©quipes produit de chez Google Ads poussent depuis quelques annĂ©es : l'automatisation de la gestion des campagnes SEA.

Leur communication et leur stratégie semble payer :

Selon les derniers chiffres Google 70% des annonceurs utilisent l'auto bidding

Qui utilise le Smart Shopping ?

Le chiffre pour le Smart Shopping n’est pas communiquĂ© par Google mais il serait supĂ©rieur Ă  50% chez les petites et moyennes entreprises (source : Google & SEISO).

En Europe, les campagnes Smart Shopping peuvent ĂȘtre utilisĂ©es avec n'importe quel service de comparaison de prix (CSS) dĂ©jĂ  compatible avec Googe Shopping. Les publicitĂ©s apparaĂźtront alors sur les pages de rĂ©sultats de recherche ou les autres rĂ©seaux de diffusion Ă  laquelle le CSS a adhĂ©rĂ©.

Comment fonctionne le Smart Shopping ?

Tout comme le Smart Bidding, le Smart Shopping consiste Ă  donner la possibilitĂ© aux algorithmes Adwords de gĂ©rer automatiquement les stratĂ©gies d’enchĂšre de vos campagnes.

Ainsi, c'est Google qui va dĂ©cider oĂč, quand et Ă  quel prix seront diffusĂ©es vos publicitĂ©s.

Les algorithmes de Google vont ajuster ces stratĂ©gies d’enchĂšres intelligentes sur la base de nombreuses informations :

Le contenu de votre site

  • Votre historique de conversions
  • Les audiences que vous fournissez
  • Vos objectifs de conversion (CPA Cible, ROAS Cible, Maximiser les conversions...

La différence entre le Smart Bidding et le Smart Shopping :

Les campagnes de Smart Shopping diffusent vos produits.

C’est une automatisation de vos campagnes Google Shopping.

Smart Shopping va optimiser vos publicités pour les produits sur différents réseaux de diffusion :

  • RĂ©seau de recherche
  • RĂ©seau Display & partenaires
  • Youtube
  • Gmail (sur un format diffĂ©rent des Discovery Ads) different channels

LĂ  oĂč le Smart Bidding en Search se limite sur le rĂ©seau de recherche pour la diffusion des campagnes intelligentes.

Dans les 2 cas on peut combiner les campagnes intelligentes avec du remarketing.

Campagnes Shopping Intelligente Vs campagnes Shopping Google classiques

Campagnes Shopping Standard ou Smart Shopping – Laquelle est la meilleure ?

Impossible de répondre avec un avis général sur la question.

Les deux types de campagnes Google Shopping peuvent ĂȘtre trĂšs efficaces .

Vous pouvez utiliser l'une ou l'autre, ou une combinaison des deux en ajustant bien vos configurations car en cas de cannibalisation / concurrence interne entre vos campagnes, c’ets toujours la Smart qui remplacera toujours les mĂȘmes produits annoncĂ©s dans les campagnes Standard.

Le plus important est de tester.

Avantages des campagnes Google Shopping classiques (mode expert)

Campagne Google Shopping Standard

Vous pouvez segmenter vos produits au sein d'une mĂȘme campagne.

Par exemple, en utilisant les groupes d'annonces de produits, vous pouvez segmenter vos produits de la maniÚre qui vous convient le mieux, c'est-à-dire par marque, par catégorie de produits ou par marque et catégorie.

Vous pouvez consulter le rapport sur les termes de recherche et créer des listes négatives complÚtes.

Avec Google Shopping nous ne ciblons pas les mots clés comme dans les campagnes de recherche traditionnelles.

Google utilise les titres et les descriptions de nos produits pour déterminer les termes de recherche ou les annonces de produits qui seront affichés.

Vous pouvez créer un systÚme de structure de campagne qui va couvrir de façon hyper spécifique pour votre commerce en ligne la diffusion de vos produits.

Vous pouvez basculer en stratĂ©gies d’enchĂšres manuelles ou automatisĂ©es selon la maturitĂ© du compte, de vos connaissances et des datas Ă  disposition pour ĂȘtre certain que l’algorithme gĂšre les enchĂšres automatisĂ©es de façon vraiment intelligente.

Inconvénients des campagnes Google Shopping classiques :

La configuration peut ĂȘtre compliquĂ©e si vous ĂȘtes dĂ©butant sur Adwords. (en gros si ce que j’ai racontĂ© dans le paragraphe prĂ©cĂ©dent ne vous parle pas).

Les ajustements manuels (termes de recherche, bindings
) sont longs et pénibles.

Chez JVWEB nous utilisons des algorithmes propriétaires pour automatiser les tùches à faible valeur ajoutée et permettre à nos consultants de justement pouvoir faire ce travail de maniÚre à la fois hyper qualitative mais tout en restant efficace.

Si vous gĂ©rer seul vos campagnes c’est plus compliquĂ©...

Avantages des campagnes Google Shopping intelligentes

Elles sont plus rapides et faciles Ă  mettre en place

Exemple de campagnes Google Smart Shopping

Vos annonces auront une plus large portĂ©e (bĂ©nĂ©fique pour les boutiques en ligne qui n’ont pas une grande largeur de gamme dans leurs catalogue egt concentrent leurs business sur moins de 50 produits).

Vous Ă©vitez les dilemmes en limitant les choix Ă  faire.

Vous ne dépendez plus de vos propres compétences SEA.

Points faibles des Google Shopping intelligentes

Perte de contrÎle sur la façon dont vos annonces sont affichées.

Vous aurez accÚs à des analyses moins détaillées dans vos rapports Adwords (aucune visibilité sur les termes de recherche et les performances par groupes de produit).

Vous ne bénéficiez pas de certaines fonctions utiles comme la programmation personnalisée sur des périodes données, les choix d'emplacement sur le réseau, le ciblage géographique et les mots-clés négatifs.

Vous disposez de moins de leviers pour optimiser vos performances.

Benchmark des campagnes Smart Shopping

On constate globalement une augmentation moyenne de chiffre d'affaires de + 30% chez les marchands en ligne qui utilisent les campagnes SmartShopping avec un paramĂ©trage d’objectif de conversion sur “ Maximiser la valeur de conversion”.

A noter que sur ces annonceurs PME, on observe aussi de bons rĂ©sultats car le Smart Shopping va ĂȘtre plus efficace de des campagnes avec enchĂšres manuelles mais pas gĂ©rĂ©es de suffisamment prĂšs ou par un administrateur qui manque de maturitĂ© sur Google Ads et a fortiori sur Google Shopping / Google Merchant Center.

Les secteurs & industries pour qui le Smart Shopping est le plus rentable :

  1. Textile / Mode
  2. Cadeaux
  3. Maison / Jardin
  4. Beauté / Santé
  5. Alimentation
  6. Sport
  7. High Tech
  8. Puericulture

Configurer une campagne Smart Shopping

Créer une campagne Google Ads
Créer une campagne Google Shopping et la connecter au compte Google Merchant Center
Créer une campagne Smart Shopping

Quel objectif choisir pour le Smart Shoppping ?

On l’a vu l’algo de Google va utiliser vos objectifs pour ajuster l’automatisation de la stratĂ©gie d'enchĂšres.

Les campagnes Smart Shopping permettent d'optimiser en fonction de différents objectifs commerciaux comme les ventes en ligne, l'acquisition de nouveaux clients l'acquisition ou encore les visites en magasin dans une stratégie Web to Store.

Le cƓur de l'algorithme est basĂ© sur la valeur de conversion. C'est- Ă -dire que par dĂ©faut le Smart Shopping va essayer de maximiser le chiffre d'affaires gĂ©nĂ©rĂ© par votre flux de produit Merchant Center.

Il existe 3 types d’objectifs de conversion pour affiner le ciblage et la stratĂ©gie d’enchĂšre en Real Time Bidding :

  • Maximiser la valeur de conversion (votre chiffre d’affaires)
  • New Customer Acquisition (pour convertir de nouveaux clients inconnus)
  • Faire un maximum de vente en restant supĂ©rieur Ă  un seuil de rentabilitĂ© dĂ©fini

En principe, l'optimisation des enchÚres en fonction du chiffre d'affaires e-commerce plutÎt que des coûts par clics vous permet, en tant que marchand de vous concentrer sur ce qui compte pour votre entreprise.

Chez JVWEB, par défaut on conseillera de tester une stratégie au ROAS cible (Target ROAS :  tROAS).

Pour rappel le ROAS c’est votre chiffre d’affaire / DĂ©pense publicitaire

Il faut donc ajuster votre tROAS en fonction des taux de marge e-commerce que vous avez sur vos gammes de produits.

Smart Shopping : New Customer Acquisition

Nouveauté cette année, Google Ads met à disposition un nouvel objectif de conversion pour l'acquisition de nouveaux clients.

Cette fonctionnalité est assez puissante : elle vous permet de concentrer des campagnes sur de la prospection pure.

Objectif Google Smart Shopping : Acquisition de nouveaux clients

Pour en savoir plus : Google New Customer Acquisition : le guide complet

Bien DĂ©marrer avec Smart Shopping

Basiquement, les conditions pour ĂȘtre Ă©ligible au Smart Shopping :

  • Budget minimum de 150 $ par campagne
  • 2 mois d’historique de dĂ©pense sur le compte Google ads
  • au moins 10 conversions dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ©es sur le compte Google Ads
Astuces pour les campagnes Shopping intelligentes

Mais il faut aller un peu plus loin pour bien comprendre quelles sont les bonnes conditions pour se lancer :

Les algorithmes de Google, en automatisant le processus d'enchĂšres, vont pouvoir s’appuyer sur des signaux faibles pour optimiser le budget marketing
 Mais il va Ă©galement perdre votre expertise mĂ©tier.

Il va donc falloir comprendre Ă  votre place des choses qui vous semblent Ă©videntes.

Et ça ça va lui prendre un peu de temps (15 jours en moyenne) mais surtout pas mal de budget pour réapprendre tout ça :

Ensuite il faut savoir que les stratĂ©gies d’enchĂšres intelligentes se nourrissent d’information pour pouvoir tourner bien et diffuser correctement.

C’est Ă  dire que les algorithmes vont ĂȘtre gourmands en budget et en conversions.

Si le budget minimum pour ouvrir une campagne de Smart Shopping c’est 150$ / mois, en vrai l’algo arrive à pleine puissance avec 500$ / mois de budget mensuel par campagne !

D’autre part, pour les nouveau marchands (par exemple les dropshippers) la tĂąche est encore plus complexe car l’algo Google va prendre du temps et de l’argent Ă  apprendre ce qui fonctionne le mieux pour monĂ©tiser votre flux de produit.

Bref, l'automatisation c’est pas si simple que ça.

Il y a donc 2 approches clés qui vont vous aider à réussir avec le Smart Shopping :

  • Optimiser l’automatisation
  • Rendre l’algo Smart Shopping agressif dans ses placements pour diffuser vos publicitĂ©s sans surconsommer de budget

Et là ça va devenir technique...

Comment optimiser une campagne Smart Shopping ?

Que peut-on optimiser dans des campagnes automatisées?

On l’a vu plus haut, le challenge va ĂȘtre d’optimiser les automatisations de Google Ads.

Voici, en tant qu’administrateur de votre compte Adwords vous pouvez faire pour amĂ©liorer les rĂ©sultats de vos campagnes intelligentes :

1- Bien configurer l’objectif de campagne en regard de vos objectifs de business : CelĂ  nĂ©cessite une bonne approche de votre mĂ©tier et une bonne comprĂ©hension des campagnes intelligentes de Google Ads.

2- Structurer et maintenir votre flux produit pour assurer la bonne diffusion de vos nouveaux produits

3- Structurer les groupes de produits et les catĂ©gories produits dans le flux et les campagnes Shopping pour assurer la bonne diffusion de l’ensemble du catalogue et Ă©viter que l’algorithme ne se concentre que sur vos produits les plus faciles Ă  vendre (un algo c’est paresseux).

4- Optimiser les annonces : Vous pourrez toujours amĂ©liorer votre CTR et votre Quality Score en amĂ©liorant la prĂ©sentation de vos annonces. Cela passe par les annonces elles-mĂȘmes mais aussi et surtout par l’optimisation sĂ©mantique de la fiche produit, l’optimisation commerciale et le copywriting du titre produit, l’optimisation des images etc
 En cas de doute contactez nos Ă©quipes spĂ©cialisĂ©es agence Google Shopping pour connaĂźtre les meilleures pratiques et astuces de pros du rĂ©fĂ©rencement produit.

2- Geotargeting : MaĂźtriser les fenĂȘtres de diffusion horaires et en ciblage gĂ©ographique sera trĂšs utile selon votre business et vos modes de distribution / livraison. Ayez toujours un coup d’avance !

Ce que l’on ne peut plus faire avec le Smart Shopping :

En revanche avec une campagne Smart Shopping vous ne pouvez plus :

  • Fixer vous mĂȘme vos enchĂšre
  • Garantir votre brand safety (La campagne automatique va choisir elle mĂȘme les les rĂ©seaux de diffusion et les emplacements de vos publicitĂ©s. Par exemple un distributeur pourrait afficher une publicitĂ© pour un pot de nutella sur un site de thĂ©matique Ă©colo traitant de la dĂ©forestation et de l’exploitation de l’huile de palme).
  • Optimiser votre stratĂ©gie en temps rĂ©el (le RTB est ici automatisĂ©). Ca ne vous semble peut ĂȘtre pas crucial dit comme ça mais jusqu’ici on observe que l’algorythme n’anticipe pas de lui mĂȘme de grosses variations saisonniĂšres dans votre activitĂ© => comment va-t-il s’adapter pendant les soldes ? En aout ? Si vous avez vendu tout votre stock de Produit A le matin du Black Friday va-t-il switcher sur le produit B Ă  destocker en seconde prioritĂ© pour vous ? Etc...

Quelle valeur une agence Google Shopping peut vous apporter sur Smart Shopping ?

En consĂ©quence de ce que vous avez pu lire dans le paragraphe prĂ©cĂ©dent, vous constaterez donc qu’une agence de rĂ©fĂ©rencement ou un trafic manager expĂ©rimentĂ© ont beaucoup Ă  apporter Ă  votre diffusion SMart Shopping sur Google Ads malgrĂ© l’automatisation de grands pans du  systĂšme d’enchĂšre et d’emplacements.

Voici les principales maniĂšres dont JVWEB peut vous aider Ă  bien exploiter le Smart Shopping :

Agence Google Shopping

Personnaliser l’automatisation :

En intĂ©grant vos donnĂ©es 1st party (vos donnĂ©es de clients, trafic
 Celles dont vous disposez), nos Ă©quipes peuvent crĂ©er des listes d’audiences personnalisĂ©es pour diffuser au mieu et au meilleur prix vos annonces :

  • Customer match list pour exclure les clients dĂ©jĂ  fidĂ©lisĂ©s
  • Listes d’audience prospection
  • Liste d’audiences automatisĂ©e et personnalisĂ©es (retargeting de paniers abandonnĂ©s, retargeting d’upsell sur les clients rĂ©cent, remarketing des visiteurs de certaines catĂ©gories, etc
)

Plus que jamais il est important de bien structurer vos donnĂ©es pour nourrir l’algorithme avec les signaux les plus efficaces pour votre business.

Structurer les campagnes :

Votre compte Google Ads et ses campagnes Shopping, Smart Shopping ou manuelles, doivent ĂȘtre parfaitement optimisĂ©s pour que l’algo comprenne bien l’objectif du compte et des campagnes

Pour celĂ  chez JVWEB nous avons nos standard de structure pour tirer la meilleure performance possible de votre flux produit Shopping :

Créer des campagnes Smart Shopping splittées par catégories

  • Par niveaux de rentabilitĂ© (taux de marge)
  • Taux de diffusion

  • Prioriser les stratĂ©gies d’acquisition, rĂ©tention, ractivation ou fidĂ©lisation
  • Utiliser le rapport de Best Seller disponible dans l’interface Google Merchant Center pour aller encore plus loin dans l’allocation des budgets de chaque campagne G Shopping...

Le croisement de ces structures avec l’apport des audiences personnalisĂ©es produit un cocktail qui booste les performances de l'algorithme d’automatisation.

Optimisation du flux Google Merchant Center

L’agence Google Partner Premier JVWEB est lĂ  pour vous aider Ă  tirer une excellence crĂ©ative sur vos annonces et opĂ©rationnelle sur les niveaux de diffusion et de rentabilitĂ© de vos annonces Google Shopping.

Pour cela on s’appuie sur plusieurs points de contrîle :

  • Audit de flux Google Shopping automatisĂ©
  • Optimisation format du flux produit en fonction de votre secteur d’activitĂ© et de vos objectifs stratĂ©giques business
  • GĂ©nĂ©ration optimisĂ©e et enrichie du flux produit e-commerce
  • Un filtrage par des algorithmes intermĂ©diaires (niveau de marge, produits recruteurs de nouveaux clients, stocks, Modes de livraisons disponibles
)
  • Et bien d’autres ! Parlez- en Ă  votre consultant Google Ads JVWEB !

Anticiper les fluctuations :

On l’a vu, Smart Shopping et les Smart campaigns en gĂ©nĂ©ral ne sont pas bons pour aborder les pĂ©riodes de soldes ou les pĂ©riodes creuses.

Nous sommes là pour vous conseiller sur les meilleures stratégies à prendre pour chaque contexte :

  • DĂ©brayer provisoirement les automatisation
  • Structurer diffĂ©remment les campagnes et les audiences pour adapter la diffusion
  • IntĂ©grer dynamiquement les problĂ©matique de stock et de logistique qui peuvent jouer sur votre capacitĂ© Ă  livrer

Vous aider Ă  arbitrer quel type de campagne utiliser : classique ou intelligente

Et mieux encore : comment combiner les 2 types de campagnes pour maximiser vos ventes aux meilleurs coûts !

Globalement le secret c’est d’arriver Ă  combiner votre expertise mĂ©tier, l’aide stratĂ©gique d’une agence Marketing Digital qui maĂźtrise toutes les subtilitĂ©s de la plateforme Google Ads et la puissance des automatisations des campagnes et des stratĂ©gies intelligentes de Google.

Bonnes pratiques Smart Shopping

Vous faites déjà du Google Shopping et vous avez optimisé votre diffusion sur plusieurs campagnes ?

Ne basculez pas toutes vos campagnes d’un coup sur le mode campagne intelligente !

Il faut commencer par rassembler les produits qui ont des ROAS (Rentabilité) différents et splitter en groupes.

Pour chaque groupe nous vous conseillons en mode débutant de commencer par paramétrer un objectif de campagne au ROAS cible pour vos produits les moins rentables et de tester un objectif de maximisation des conversion pour vos produits les plus rentables.

Par exemple pour vos produits Ă  fort ROAS, vous les rassemblez dans une campagne Smart Shopping avec un objectif de faire le maximum de chiffre d’affaires dessus. A l’inverse os produit Ă  faible ROAS, vous les rassemblez dans une campagne avec un objectif au tROAS (ROAS cible) et vous fixer cet objectif de façon rĂ©aliste afin de sĂ©curiser votre rentabilitĂ© tout en laissant la possibilitĂ© Ă  l'algorithme d’aller tester des choses

Pour les plus experts nous faisons des choses plus sophistiquées chez JVWEB. Par exemple : Groupes dédiés avec stratégies spécifiques pour :

Produits recruteurs : Les produit les plus fréquemment trouvés dans les premiÚres commande de nouveaux clients

  • NouveautĂ©s
  • Promotions
  • Destockage
  • Market Place / Ventes par le marchand directement
  • Etc

Rapport personnalisé Google Shopping par groupe de produits

Attention néanmoins à ne pas devenir trop granulaire dans vos segmentations de campagnes shopping :

Pour que l’algorithme d’automatisation de Smart Shopping fonctionne bien, il a besoin que chaque campagne (donc chaque groupes splittĂ©) aient chacun 100 conversions par mois.

Sans cette condition sa courbe apprentissage sera trop plate et vous avez de grande chance de moins diffuser et de gĂ©nĂ©rer moins de chiffre d’affaires que lorsque vous Ă©tiez en mode campagnes Google Shopping manuelles.

Analyser les campagnes Smart Shopping :

Comment contrĂŽler ses performances Smart Shopping

Ce n'est pas parce que tout est automatisĂ© qu’il faut laisser tourner sans se poser de question !

Vous l’aurez compris, il y a 2 risques sur vos campagnes Google Smart Shopping :

  • Que vos campagnes se mettent Ă  sous-diffuser sans que vous puissiez comprendre pourquoi
  • Que la gestion du budget ne trouve pas le bon Ă©quilibre entre croissance des ventes et objectifs de rentabilitĂ©.

Par principe sur les campagnes intelligentes de Google : plus le budget est Ă©levĂ©, mĂȘme si la limite quotidienne n’est pas atteinte, plus l'algorithme va ĂȘtre agressif pour occuper les emplacements et diffuser vos annonces.

Ainsi la recommandation officielle de Google est d’ouvrir au maximum vos budgets quotidien pour le laisser tester des choses tout en le bridant avec des objectifs de ROAS cible.

Ajuster le tROAS par groupe de produits et campagnes peut vous permettre dans une gestion simplifiée de trouver le bon équilibre entre rentabilité et croissance des ventes.

Attention nĂ©anmoins, on l’a vu : ça peut dĂ©pendre de la saisonnalitĂ©

Si vous ne savez pas comment gĂ©rer le sujet et que vous ne pouvez pas confier la tĂąche Ă  un pro, alors utilisez cette technique qui limitera la casse et les efforts : Augmentez l’objectif de tROAS cible en pĂ©riode normale et baissez le pendant les soldes afin de pouvoir capter de la diffusion mĂȘme sur les pĂ©riodes les plus concurrentielles.

Si d’un coup vos campagnes se mettent Ă  moins, voire plus diffuser. Mon conseil sera plutĂŽt de la dupliquer et de la relancer en modifiant quelques paramĂštres. Si cela ne produit pas d'effet, il faut contacter un spĂ©cialiste Google Shopping
 Chez JVWEB par exemple ;-).

Reporting Google Shopping

Les campagnes Smart Shopping sont conçues pour maximiser la valeur de conversion totale d'une campagne.

Concentrez-vous donc sur ces paramĂštres lorsque vous comparez les performances avant et aprĂšs la campagne :

  • ROAS (Votre Chiffre d'affaires gĂ©nĂ©rĂ© divisĂ© par le budget publicitaire)
  • Chiffre d’affaires en ligne

Si votre prioritĂ© business du moment n’est pas l’un ou l’autre de ces KPI
 Alors ne faites pas de Smart Shopping et adoptez des campagnes en mode expert configurĂ©es sur mesure pour vos besoins spĂ©cifiques.

NĂ©anmoins, avec un bon systĂšme de tracking je vous recommanderai surtout de challenger ces campagnes sur la marge € incrĂ©mentale gĂ©nĂ©rĂ©e sur la pĂ©riode.

C’est cela qui en vrai indique la bonne santĂ© de votre business et saura convaincre le board quand vous irez prĂ©senter vos performances et nĂ©gocier vos prochains budgets Marketing ;-)

Pour le rapport lui mĂȘme, Il existe des reporting tout faits dans l’interface G Ads :

Le rapport Shopping :

Rapport Google Shopping

L’analyse des catĂ©gories :

Rapport Google Ads par catégories

Le rapport des Best Sellers :

Rapport Google Merchant Center - Best Sellers

Aller dans le Best Seller Report du Merchant Center.

C’est une bonne source pour grouper / regrouper vos produits par niveaux de performances et structurer vos campagnes si vous n’avez pas l’info ,ailleurs.

Idées reçues sur les campagnes Smart Shopping

Le Smart Shopping ça marche moins bien que les campagnes manuelles

Ce n’est pas impossible mais avant de poser le diagnostic il faut se poser les bonnes questions :

Quels KPI utilise-t-on pour dire cela ? Sont-ils bien ceux de votre objectif business ?

Est-ce que l’objectif de conversion choisi pour calibrer la stratĂ©gie intelligente Ă©tait pertinent ?

Regardez ces statistiques sur une période atypique (soldes ?) ?

Il faut enfin que vous acceptiez l’idĂ©e si vous passez sur Smart Shopping que vos CPC d’annonces Shopping ont de fortes chances de partir Ă  la hausse.

La promesse de Google c’est de vous apporter davantage de conversion pour une rentabilitĂ© fixĂ©e Ă  l’avance.

Pas de vous faire payer moins cher vos clics.

Les annonces Smart Shopping sont moches

Une agence est là pour vous aider à dimensionner les images et à intégrer les bons éléments de charte graphique pour personnaliser au maximum votre flux et votre présence dans les flux automatisés.

Vous pouvez aussi exclure les produits qui ne s’intùgrent pas partout dans n’importe quel contexte utilisateur.

Globalement pensez Ă  checker vos paramĂštres de branding dans votre compte Google :

  1. Couleurs principales et couleurs d'accentuation (accessibles via Merchant Center > Branding)
  2. Créez et personnalisez vos visuels produits
  3. Paramétrez les exclusions au niveau du compte

Je ne contrĂŽle plus ma Brand Safety

J’ai rĂ©pondu sur le point prĂ©cĂ©dent :

Il faut exclure des emplacements et des thĂ©matiques que vous souhaitez Ă©viter d’associer Ă  votre marque
 Mais vous ne pouvez malheureusement le faire que au niveau gĂ©nĂ©ral du compte :-(

C’est un vrai problĂšme pour les distributeurs qui jouent sur beaucoup de gammes de produits diffĂ©rentes :

Impossible de diffuser spécifiquement votre électroménager sur les sites de cuisine et votre rayon informatique sur les sites High tech.

Vous n’avez plus qu’à faire confiance Ă  Google pour qu’il devine tout seul... rapidement et pour pas trop cher de budget gaspillĂ© en tests itĂ©ratifs !

Les campagnes intelligentes mettent trop de temps Ă  devenir performantes et gaspillent du budget

Ca, je l’ai entendu auprùs de trùs nombreux utilisateurs SEISO :

“Je veux pas payer pour que Google mette 30 jours à comprendre ce qui va marcher le mieux”

C’est le problĂšme des enchĂšres intelligentes. Si vous avez lu ce dossier vous savez dĂ©sormais comment choisir de vous lancer ou non sur ces campagnes et comment le faire de la façon la plus efficace possible.

En tant qu’agence, JVWEB sait accĂ©lĂ©rer la courbe d’apprentissage de l’algo pour que vous puissiez bĂ©nĂ©ficier de toute la puissance de l’automatisation Google sans subir les gaspillages de budget ni limiter votre diffusion potentielle.

Nos équipes spécialisées sauront vous aider à structurer de la meilleure maniÚre vos campagnes et nourrir le compte avec les bonnes datas pour évaluer puis aller chercher le vrai potentiel du levier pour votre boutique

N'hésitez pas à prendre contact avec nos consultants Google Shopping !

Partager cet article Lien copié!

A explorer