[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°27

Nouvelle semaine, nouvelles actualités ! Ne manquez rien des nouveautés SEA / SEO / SMA avec la veille hebdomadaire de JVWEB.

Cette semaine, une édition entièrement Google centric ! Pour commencer, le moteur de recherche fait le point sur le temps nécessaire à l’indexation SEO d’un nouveau contenu, Google Ads confirme la fin des mots-clés BMM et, enfin, Google, toujours, teste l’inclusion des évaluations des marchands dans les résultats organiques. Explications.

Google nous en dit plus sur le temps d’indexation des contenus SEO

Combien de temps faut-il pour indexer un nouveau contenu ? Évidemment, la question brûle les lèvres de ceux que le SEO intéresse. Une fois n’est pas coutume, au travers d’une vidéo AskGoogleBot, John Mueller a accepté de donner une réponse un peu plus détaillée que son habituel «ça dépend », en précisant qu’il fallait entre plusieurs heures et plusieurs semaines pour qu’un nouveau contenu – ou un contenu mis à jour -  soit indexé.

Mueller attribue cet écart temps à différentes raisons. Par exemple, d’éventuels problèmes techniques sur votre site, le fait que le GoogleBot soit occupé ailleurs ou encore le type de contenu. Les actualités sont, par exemple, indexées en quelques minutes.

Par la même occasion, Mueller a précisé qu’il n’y avait aucune garantie qu’un contenu soit indexé et nous a rappelé qu’indexation ne voulait pas dire classement ! En effet, un contenu peut être indexé, sans apparaître dans les pages de résultats. Google n’indexe finalement que peu de contenus et fait en sorte d’éviter les doublons, les contenus jugés inutiles ou les url contenant de nombreux paramètres.

Enfin, pour finir, Mueller distille quelques conseils pour optimiser l’indexation SEO des contenus, tels que :

  • Accélérer la vitesse de chargement pour éviter la surcharge serveur
  • Mettre en évidence le lien concerné depuis votre site, par exemple, depuis la home
  • Eviter l’usage d’url inutiles, comme les calendriers infinis ou les filtres pour les pages de catégories
  • Suivre les recommandations Google concernant la soumission des url, notamment à l’aide du sitemap
  • Surtout, s’assurer que le contenu proposé est de grande qualité et surpasse ceux déjà en ligne

À vos relectures !

La nouvelle est désormais officielle. À compter de fin juillet, les annonceurs n’auront plus la possibilité d’ajouter de nouveaux mots clés avec modificateur de requête large, les BMM. Cependant, les keywords BMM déjà en place seront maintenus et diffusés selon le comportement décrypté dans le schéma ci-dessous.

À noter toutefois, il sera toujours possible d’en modifier certains attributs, tels que le statut ou l’enchère. En revanche, l’ajustement du texte nécessitera de modifier la correspondance entre le mot-clé et l’expression.

Source : Google

Pour assurer la transition, Google Ads a, tout de même, donné quelques recommandations à suivre, telles que :

  • Regrouper les mots-clés en double, en suivant la reco « Supprimer les mots-clés redondants »
  • Remplacer progressivement les mots-clés BMM par des mots-clés avec un type de correspondance adapté
  • S’appuyer sur le nouvel outil proposé via l’interface pour faciliter la conversion
Source : Google

Ne tardez pas à convertir vos listes de mots-clés ! Ainsi, vous collecterez plus rapidement de nouvelles statistiques en phase avec cette évolution, sur laquelle Google ne semble pas décidé à faire machine arrière. En cas de doute, contactez votre AM JVWEB ;)

Google introduit les évaluations des vendeurs dans les résultats de recherche organiques

L’on sait combien l’évaluation des vendeurs peut impacter les conversions. Jusqu’alors réservé aux annonces payantes, l’affichage des notes en étoiles pourrait bien se généraliser à la recherche organique.

Pour l’heure, il s’agit d’un simple test. Toutefois, les SEO font déjà part de leurs interrogations sur le sujet. En effet, si les notes sont issues de Google Merchant Center, le balisage utilisé pour les relayer via Google Ads semble différent de celui utiliser pour les afficher en organique. Certains concluent déjà qu’il serait donc possible de bénéficier de ces évaluations sans investir sur Google Ads.

Par ailleurs, le doute subsiste quant aux facteurs sur lesquels repose l’évaluation des vendeurs. Les avis sur Google Shopping sont, eux, fondés sur différentes sources, telles que :

  • Google Avis Clients
  • Les métriques de performances agrégées issues de la recherche sur les achats effectués via Google
  • Les avis sur les achats en boutique, liés à votre domaine, qui incluent les avis issus de sources tierces
Source : Twitter

Ainsi, tout marchand ayant un flux produit dans Google Merchant Center peut potentiellement avoir une évaluation vendeur, qu’il est bon de connaître. Pour le savoir, le process est assez simple, il vous suffit de remplacer dans l’url suivante, example, par votre url => https://www.google.com/shopping/ratings/account/lookup?q=www.example.com

A partir de là, remontez les différents avis mentionnés pour identifier les sources (et corriger vos petits travers !). Si rien ne s’affiche, il est fort probable que votre boutique n’ait pas atteint le seuil d’évaluation minimal.

Dans tous les cas, pas de panique, il ne s’agit que d’un test pour le moment ! Si la tendance se confirme dans les prochains mois, nous ne manquerons pas de vous tenir informé.

Partager cet article Lien copié!

A explorer