[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°29

Chaque semaine, l’équipe JVWEB explore l’actualité digitale et sélectionne les 3 infos SEA / SEO / SMA à retenir pour gagner toujours plus en performance dans la gestion de vos campagnes digitales.

Au menu de cette nouvelle édition, l’émergence du ciblage optimisé sur Google Ads, l’arrivée de 4 nouveaux outils Google dédiés au tourisme et un point marché sur l’évolution de la publicité digitale.

Détectée en live depuis certaines interfaces Google Ads, l’introduction de la nouvelle fonctionnalité ciblage optimisé soulève, d’ores et déjà, quelques questions stratégiques. Activé automatiquement pour toutes les campagnes, le ciblage optimisé a pour objectif de détecter des opportunités de conversions supplémentaires, en ciblant les profils les plus susceptibles de convertir, sur la base des données de conversion réelles, comme, par exemple, les dernières recherches effectuées par ce profil.

À la différence de l’expansion d’audience, qui cherche des conversions supplémentaires en étendant les segments d’audience par similarité, le ciblage optimisé compose un profil, en temps réel, des utilisateurs les plus susceptibles de convertir, au regard des données collectées.

D’après les premiers tests, cette nouvelle fonctionnalité est intéressante à explorer, notamment pour :

  • acquérir de nouveaux clients qui ne sont pas spécifiquement ciblés,
  • renforcer la fidélité de vos clients actuels
  • ajuster vos objectifs de campagne
  • réduire le coût par conversion, en identifiant les profils les plus chauds

Identifiable par l’ajout d’un label « signal », à côté des signaux utilisés pour l’alimenter, le ciblage optimisé peut, évidemment, être désactivé depuis votre interface Google Ads.

Source : Twitter

Google propose 4 nouveaux outils dédiés au marché du voyage

Face aux difficultés rencontrées par les acteurs du marché du voyage, Google a décidé de leur offrir une suite d’outils spécifiques afin de les aider à identifier de nouvelles opportunités et accéder simplement aux dernières informations liées à la pandémie. Baptisée Travel Insight with Google, la suite a d’abord été testée en zone Asie Pacifique avant de faire son entrée aux Etats Unis, puis, maintenant en Europe.

En l’état, Travel Insight with Google comprend :

  • Des informations sur les destinations : ce premier outil, nommé Destination Insight, a vocation à aider les spécialistes du travel à identifier les destinations les plus recherchées et par qui, afin d’ajuster les campagnes en conséquence. Concrètement, l’outil permet de définir un pays d’origine, une destination et une plage de dates. En réponse, Destination Insight affiche d’où vient la demande et quelles villes sont concernées.
  • Un focus sur les faits : imbriqué dans Destination Insight, ce Focusing Fact affiche un micro- dashbord générique, incluant des informations telles que la destination à la croissance la plus rapide au monde, le pays générant le plus d’entrants ou encore la ville la plus demandée. Ces données sont basées sur les 84 derniers jours.
  • Un outil de dimensionnement de la demande : inséré à la même interface, cet outil s’exploite sous la forme de filtres permettant de mettre en perspective les intérêts entrants et sortants entre un pays cible et une destination de comparaison.
  • Des informations sur les hôtels : dernière brique, Hotel Insight, qui est, lui, destiné à analyser les tendances de recherche afin d’éclairer les voyagistes sur les destinations les plus attractives. Là encore très simple, il suffit d’insérer une destination pour en découvrir les lieux d’intérêt associés.
Source : Google Travel Insight

Publicité Digitale : Google, Facebook et Amazon toujours dans le trio de tête

L’observatoire e-pub SRI publie, cette semaine, un point d’étape sur l’évolution du marché de la publicité. Après une année difficile pour la publicité média traditionnelle, le temps est à la reprise avec une croissance de 42% comparativement à la même période l’an passé. Moteur de cette remontée fulgurante, la digitalisation express de l’économie, amplifiée par l’effet Covid. En France, cet épisode aura, notamment, ouvert la voie du digital à de nouveaux acteurs, générant au passage quelque 3834 milliards d’euros nets de recettes.

Dans ce nouveau paysage, ce sont, sans surprise, les réseaux sociaux qui enregistrent la hausse la plus importante, avec 58% de croissance. En deuxième position, le display, bannières et vidéo, affiche, lui, une augmentation de 43%.

L’étude souligne également que Google, Facebook et Amazon restent en tête de lice des acteurs de la publicité digitale. Soutenus par une forte activité E-Commerce et la reprise de marchés endormis, tels que le tourisme ou l’automobile, ces acteurs ont su capter de nouveaux utilisateurs, issus notamment des TPE-PME. Au premier semestre 2021, l’incontournable trio couvre, à lui seul, quelque 70% de parts de marché de la publicité digitale. En tête, Google Ads, dont la publicité a d’ores et déjà augmenté de 43% et généré 1,5 milliard de chiffre d’affaires.

Pour conclure, l’étude prévoit sur l’année, un rebond global du marché de la publicité et une hausse des recettes oscillant entre 25 et 30%. Seule interrogation qui reste en suspens, l’impact des nouvelles réglementations concernant l’usage des cookies. Pour mémoire, Google a récemment annoncé repousser l’abandon des cookies à 2023.

Partager cet article Lien copié!

A explorer

[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°36

[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°35

[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°34