[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°35

Comme chaque semaine, retrouvez les 3 informations SEA + SEO + SEM qui ont marqué l’actualité digitale de la semaine. A suivre tous les jeudis sur le blog et les réseaux JVWEB.

Cette semaine, découvrons ensemble les premiers impacts estimés sur le SEO suite à la reprise en main des balises title par Google. Ensuite, intéressons-nous au nouveau rapport Google Ads, dédié aux termes de recherche, avant de clôturer cette rubrique sur la disparition prochaine du format d'annonce ETA sur Google Ads.

Titlegate, les premières études d’impact publiées

Nous vous l’avions annoncé semaine passée, Google a depuis peu repris la main sur les balises title de certaines pages. Confirmée par le moteur, l’information ne concernerait, selon Google, en moyenne 20% des pages, les 80% restant conservant leurs balises optimisées. Pour autant, l’information fait grand bruit dans l’univers du SEO. Cette semaine, plusieurs acteurs de référence publient les premiers rapports d’impact sur cette nouvelle pratique :

SEMRush partage ainsi plusieurs chiffres. Selon eux, le nombre de résultats de recherche Google affichant la balise Title dans la SERP a chuté de 77 % en moyenne. Lorsque cela s’est produit, dans ¾ des cas, la balise H1 remplaçait la balise title.

De son coté, Alekseo a lui aussi mené l’étude sur un échantillon bien plus vaste. Les résultats sont sans appel : pour lui, 40% des titres des SERP ont été sujets à une réécriture, 10% ont subi un changement mineur (2 à 3 caractères) et 42% sont identiques. En complément, l’étude rapporte que les marchés les plus impactés par le Titlegate sont : les recettes de cuisine, la déco, l’emploi, le jardin et le streaming. Enfin, l’étude souligne que les balises title sont indifféremment touchées selon leur taille initiale : les plus courts (>22 caractères) sont rallongés et les plus longs (>45 caractères) sont raccourcis.

Source : Alekseo

Un an après avoir commencé à masquer les données de recherche, Google Ads revient sur sa décision et redonne aux annonceurs davantage de visibilité sur les termes de recherche. Face à la frustration générée par cette action, Google Ads  a revu sa copie. Désormais, les annonceurs peuvent voir, en moyenne, 6,5 fois plus de données de recherche qu’auparavant. Rétroactives, ces data pourront être explorées depuis le 1Er février 2021.

Pour parvenir à ce résultat, Google Ads a retravaillé sur le moyen de partager la donnée, tout en respectant les normes de confidentialité. Cela passera, entre autres, par la page Insight, destinée à s’enrichir au fil des mois à venir. Pour le reste, Google Ads garde (encore !) le mystère sur les moyens mis en œuvre.

Notre conseil face à cette mer d’imprécisions : téléchargez vos données de termes de recherche du 1er février au 1er septembre 2021 et lancez-vous dans une analyse détaillée. Vous y trouverez peut-être des mots-clés qui vous avaient échappé !

L’information est désormais officielle : à compter de juin 2022, les annonceurs ne pourront plus créer de nouvelles annonces ETA sur Google Ads. Toutefois, il sera toujours possible de diffuser, mettre en veille ou réactiver les annonces ETA existantes.

Derrière cette décision, la volonté de populariser encore davantage le format responsive sur le Réseau de recherche, compatible avec le machine learning, ce qui offre une plus grande liberté dans la composition des annonces, avec la clé, davantage de performances.

En effet, toujours selon Google, en moyenne 15% des requêtes n’ont jamais été recherchées auparavant. Or, pour atteindre cette cible, le responsive est bien plus efficace que les annonces ETA, permettant d’obtenir jusqu’à 10% de clics et de conversion supplémentaire, toujours de source Google.

Exemple annonce ETA, source Google

Afin d’anticiper cette évolution, nous recommandons aux annonceurs concernés :

  • d’évaluer les performances réelles de l’annonce via la métrique « Efficacité de l’annonce »
  • d’utiliser une stratégie d’enchères intelligentes et des mots-clés en requêtes larges afin de maximiser l’audience
  • d’enrichir leurs annonces avec des extensions appropriées
  • de consulter assidûment les rapports cross-campagnes pour identifier les éléments de création les plus performants
  • d’amorcer tranquillement la transition des ETA aux responsives, avec l’aide de leur AM préféré !




Partager cet article Lien copié!

A explorer

[SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°39

[SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°38

[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°36