Index Mobile First : où en est-on ?

Lancé en 2016 par Google, l’Index Mobile First est depuis régulièrement mis à jour. Alors que le mobile ne cesse de gagner du terrain, y compris du côté des conversions, nous avons pensé qu’un petit récapitulatif sur l’usage de ce protocole d’indexation pourrait vous être utile. Nous voici donc avec 5 faits à connaître pour optimiser votre site à destination de l’index Mobile First.

#1. L’Index Mobile First n’a pas d’algorithme d’indexation propre

Comme l’a encore rappelé récemment Google, l’Index Mobile First n’est pas un algorithme isolé de l’écosystème de recherches Google. Il appartient au grand tout ! Alors quelle différence me direz-vous ?! Et bien, l’Index Mobile First priorise, contrairement au Search sur desktop, la version mobile d’un site à des fins d’indexation.

Ainsi, via l’Index Mobile First, l’url de la version est adaptée à la navigation sur smartphone. Dans l’hypothèse où votre site repose sur deux versions, Google, via l’Index Mobile First, indexera en priorité les pages dotées d’une url mobile. Ce sera également ce contenu qui sera référencé, plutôt que celui de la version desktop.

#2. Il est difficile d’anticiper l’Index Mobile First

Le déploiement de l’Index Mobile First est un projet de long terme. Lancé en 2016, testé en 2018, affiné en 2019… l’Index Mobile First est un processus en cours d’affinage, comme l’explique Google. Ainsi, il est difficile, voire impossible de forcer, ou même anticiper l’indexation en version mobile. Google, lui-même, encourage les éditeurs à faire preuve de patience, leur indiquant que lorsque leur tour sera venu, l’information serait disponible via Search Console.

Ainsi, Google indexe en version mobile les sites offrant un bon équilibre entre texte, liens, images, vidéos, et données structurées. Nous savons, néanmoins, que certains facteurs peuvent ralentir l’indexation mobile. C’est, notamment le cas d’une abondance de javascript ou de la présence d’intersticiel en page d’accueil.

#3. Index Mobile First pour tous après juillet 2019

Si les sites dotés d’un historique doivent attendre patiemment, les sites publiés après le 1er juillet 2019 sont systématiquement indexés en mobile first. Un choix annoncé par Google dès mai 2019, suite à l’analyse des nouveaux sites mis en ligne. Après des mois d’évangélisation autour du responsive et des usages mobile, l’essentiel des sites déployés après l’été dernier répondent aux normes de l’Index Mobile First.

A noter, ces sites étant considérés comme prêts pour l’Index Mobile First. Aucune information ne leur est transmise à ce sujet via Search Console.

#4. Vers une expérience similaire entre mobile et desktop

Dernière révélation de Google au sujet de l’Index Mobile First, sa volonté d’offrir aux utilisateurs une expérience de navigation uniformisée, quel que soit le terminal utilisé : mobile, bureau ou tablette. Pour encourager les éditeurs à s’aligner, Google a publié un ensemble de bonnes pratiques permettant d’offrir des usages similaires, sur smartphone ou ordinateur. Ainsi,

  • Assurez-vous de permettra à Google la même capacité de crawl entre la version mobile ou desktop.
  • Proposez un contenu équivalent sur mobile ou desktop. Google précise que si la version mobile est plus pauvre en contenu, il existe un vrai risque de déclassement SEO…
  • Renseigner vos pages avec des titres, des descriptions, des métadonnées et des données structurées identiques.

#5. Index Mobile First, des bonnes pratiques toujours plus fines

Au-delà des consignes visant à uniformiser l’expérience, Google encourage toujours les éditeurs à basculer vers le mobile, qui à n’en pas douter, va devenir un standard. Ainsi, il est bon de suivre ces quelques recommandations, non pas pour optimiser votre présence sur l’Index Mobile First, mais simplement anticiper la tendance en matière de SEO.

  • Restez attentif à la vitesse de chargement des pages, déterminante sur mobile
  • Proposez des visuels et des vidéos de qualité, dans un format adapté au mobile
  • Enrichissez vos pages avec du texte alternatif, afin de faciliter la compréhension par Google
  • Evitez les url de vidéos et d’images qui changent à chaque téléchargement
  • Assurez-vous que la navigation est fluide et adaptée aux usages du smartphone
  • Alignez vos directives robot.txt entre la version desktop et smartphone
  • Mutualisez vos pages d’erreur, ou a minima, proposez une expérience semblable

Voilà, vous savez tout ou presque ce fameux Index Mobile First. Ces consignes orientées SEO s’appliquent également à vos campagnes SEA. Et oui, Google a même pris la peine de préciser ce point, preuve des synergies entre référencement et liens sponsorisés. Contactez JVWEB pour en savoir davantage

Partager cet article Lien copié!

A explorer