Optimisation SEO : 10 KPI à suivre de près

KPI SEO : 10 indicateurs clés de performance pour suivre vos performances de référencement naturel et obtenir de meilleurs résultats SEO

Une fois connectés sur Analytics, certains deviennent fébriles. Comme pris d’une fièvre statistique, ils veulent tout analyser, segmenter, disséquer, reporter. Si rien ne s’y oppose fondamentalement, il peut aussi être intéressant de se concentrer sur l’essentiel pour isoler des pistes d’optimisation.

Comment pouvez-vous démontrer la valeur de votre travail en référencement naturel auprès de votre hierarchie ? Les KPI SEO utile pour vous améliorer dans vos pratiques?

Les indicateurs clés de performance pour l'optimisation du référencement naturel (KPI SEO) sont la meilleure réponse.

Les KPI SEO sont des mesures objectives qui permettent d'évaluer et de clarifier le succès de vos stratégies et de vos action en matière d'acquisition de trafic organique.

Quels sont les indicateurs clés de performance SEO les plus importants ? Comment évaluer la valeur de votre trafic SEO et de vos effeorts en éférencement ?

Nos 10 KPI fondamentaux pour diagnostiquer la santé de votre SEO.

KPI SEO #1. Les visites organiques

Basique mais incontournable, le nombre de visites organiques reflète, pour partie, vos performances. Vous devez donc suivre son évolution, sur un daterange donné, mais aussi, de période à période, afin de marquer la saisonnalité. De même, il vous faut identifier le groupe de pages qui cumule le plus de trafic afin d’y concentrer vos efforts, voire d’ajuster votre stratégie.

Le trafic organique est donc la base du KPI SEO. LPensez à déterminer la part des visiteurs qui ont été acquis grâce aux résultats des moteurs de recherche via la métrique "canaux de recherche" > "Recherches Organiques" dans Google Analytics. Ainsi vous aggrégerez l'ensemble du traffic de référencement naturel quel que soit le moteur de recherche concerné : Google, Bing, Ecosia, DuckDuckGO, Qwant...
Plus la part de visites naturelles est importante dans votre mix d'acquisition de trafic ainsi que dans votre mix business, plus on peut conclure que votre stratégie de référencement naturel fonctionne.

KPI SEO #2. Le ratio de pages actives

Pour compléter la vue de vos performances, vous devrez confondre le volume de visites avec leur provenance. Pour cela, le ratio de pages actives est intéressant. L’on considère comme active une page qui génère du trafic SEO, par opposition à une page qui ne bénéficie que de trafic payant. Ainsi, ce ratio vous éclaire sur la répartition de votre trafic naturel; et le chemin restant à parcourir !

KPI SEO #3. Le taux de crawl

Plus technique, cet indicateur vous éclaire sur vos capacités d’indexation. Très basiquement, pour être référencé votre site doit être régulièrement crawlé par Google, surveiller ce KPI vous donne précisément cette information. De même, il est intéressant de regarder quelle partie du site est crawlée et pourquoi. Ce sont autant d’opportunités d’optimisation SEO qui se dessinent.
Attention aux erreurs de crawl : erreurs 404, contenu dupliqué, meta balises manquantes etc. Pour crawler votre site web, on utilise chez JVWEB les outils Screaming Frog, Botify ou encore SEM Rush et quelques solutions propriétaires développées en interne par nos ingénieurs.

KPI SEO #4. Le volume de pages orphelines

L’on parle de pages orphelines dès qu’une page est identifiée par Google, mais n’est pas directement intégrée au maillage du site. Ces pages peuvent représenter un vrai potentiel SEO. Il est donc important de les repérer en croisant vos données de crawl et de logs. Si ces pages génèrent déjà du trafic, vous pouvez les réintégrer à la structure du site.

KPI SEO #5. Le Taux de contenu dupliqué

Publier des contenus similaires est une pratique nuisible au référencement. Tout le monde s’accorde sur ce point. C’est pourquoi surveiller le taux de contenus similaires au sein même de votre structure est important, notamment si vous proposez peu de contenus. Isolées, les pages concurrentes peuvent être repensées : soit le contenu est réécrit sur une base mot clé différente, soit le trafic est redirigé vers une page unique.

=> SEO, la cheklist des optimisations

KPI SEO #6. Le temps de chargement

Aussi valable pour les moteurs que les utilisateurs, la règle des 3 secondes de chargement est plus que jamais de rigueur. Surveillez vos performances de près, notamment sur mobile, afin de ne réduire ni vos chances d’indexation, ni de conversion.

KPI SEO #7. Le maillage interne

Plus votre site croit, plus le maillage interne gagne en profondeur. Il est donc important de savoir quels liens pèsent et comment répartir la charge. Intéressez-vous à la popularité des liens à l’intérieur même de votre structure afin de mieux ventiler le trafic SEO. C’est peut être l’occasion de réintégrer vos pages orphelines !

KPI SEO #8. Les keywords de marque

Un SEO qui performe doit aussi contribuer à la notoriété de votre marque. Vous devez donc suivre les requêtes directement en lien avec celle-ci. Ici, c’est davantage l’évolution dans le temps qui nous indique le chemin à suivre. Pour une vue grand angle, incluez également à votre suivi les mentions de marque, y compris sur les réseaux sociaux.

Attention ! Pour un mot-clé donné, la position de vos pages dans les SERP va beaucoup changer dans le temps, que ce soient vos ots clés de marque, mots clés génériques ou termes de recherche de longue traine ! Il est donc nécessaire de suivre votre positionnement sur les mots-clés stratégiques de votre activité : plus vous monterez dans le classement, plus vous obtiendrez de visiteurs.

Identifiez les mots-clés qui ont le plus de valeur. Ne vous fiez pas à votre instinct.
Utilisez Google Trends pour trouver des idées de mots clés qui sont porteurs de volume de trafic. Google Ads Planneur (le plannificateur de mot clé adwords) est aussi une très bonne source, qui permet en sus de valoriser en € ce traif c organique (utile pour communiquer avec votre direction et valoriser votre travail SEO ;-) !). Par la suite, des outils comme SEMrush permettent d’analyser très précisément l’évolution de votre positionnement dans le temps ainsi que celui de vos concurrents.

Mais le graal, c'ets tout simplement de se baser sur les termes de recherche qui sont déjà apporteur de business pour vous : ceu qui vous génèrent le plus de conversion et/ou le plus de chiffre d'affaires. C'est sur ces mots clés et leurs champs sémantique qu'il convient de se concentrer pour vos efforts en référencement naturel !

KPI SEO #9. Le nombre de backlinks

Aussi essentiel pour le SEO que la notoriété de votre site, le volume de liens externes doit idéalement augmenter de mois en mois. Outre la quantité, appliquez-vous également à suivre la qualité de vos liens, car celle-ci pourrait bien faire toute la différence !

Les backlinks constituent les sources de jus SEO pour vos campagnes de référencement naturel. C’est pourquoi vous devez les surveiller de près et les contrôler via la Google Search Console. Chez JVWEB on utilise plusieurs outils pour suivre correctement nos liens entrants. On peut citer Ahrefs, SEMRush et Majestic SEO. Mais aussi SEM Juice qui font du super boulot pour allier qualité et trustrank des backlink.
Si certains de vos liens de qualité sont soudainement supprimés, vous pourrez ainsi intervenir quite à une alerte Webmastertools. Suivez également les liens indésirables : de mauvais liens entrants (issus de sites de spam, douteux, etc...) peuvent vous faire carrément bannir des pages de résultat Google. L’objectif est d’éviter une sanction de la part de Google !

KPI SEO #10. Le nombre de conversions

Indicateur de performance ultime, le volume de conversions est seul juge de vos actions. Générer du trafic SEO est un objectif incontournable, qui doit être piloté avec attention, mais, la finalité reste de convertir, collecter, vendre… C’est ici que réside le pont entre la quantité de trafic et sa qualité.


Et le nombre de vues ?

Ce KPI qui indique le nombre de pages vues par un utilisateur au cours de sa visite est un indicateur très puissant pour mesurer l'engagement et donc scorer vos utilisateurs avec le plus de valeur dans votre trafic naturel.Ce KPI, croisé avec le temps passé sur la page permet d'identifier vos contenus qui génèrent le plus d'engagement et donc d'apprendre ce qui est le plus pertinent de produire dans vos prochains sprint de création de contenu web optimisés SEO ! Tips supllémentaire => utilisez ce KPI pour créer des audiences de remarquetique Google Ads et Facebook Ads, vous aurez certainement de très bons taux de conversion !

A l'inverse, depuis votre tableau de bord Google Analytics, si vous constatez un fort taux de rebond sur certaines pages, alors cela signifie qu'elles n'ont pas de valeur pour votre audience.

Enfin, on en parle pas ici volontairement mais il est important de suivre également des KPI techniques de monitoring. Le “SEO technique” c'est tout ce qui mesure de façon concrète l’indexation des pages, la qualité de votre code, ou encore la puissance de votre maillage de liens internes… Il est essentiel de vérifier régulièrement la bonne “crawlabilité” de votre site(on a fait un super article à ce sujet dans le blog JVWEB). La base c'est de checker la Google Search Console au moins une fois par mois (une fois par semaine c'ets bien et une fois par jour ou sous forme d'alerting c'est le top).

Les performances techniques du site ont également leur importance (temps de chargement, accessibilité depuis tous les supports), de même que les liens cassés, les balises manquantes, les pages d’erreur, ou encore le contenu dupliqué. Tous ces éléments peuvent impacter négativement votre référencement et doivent donc être surveillés.

Besoin de renfort en référencement ? JVWEB à la rescousse 🙂

Partager cet article Lien copié!

A explorer