RLSA, 10 stratégies remarketing pour booster vos ventes de fin d’année

Cette semaine, l’équipe JVWEB a décidé de vous faire un cadeau avant l’heure ! Découvrez 10 listes remarketing stratégiques, à activer sans tarder pour recibler les visiteurs via vos publicités Google Ads.

Les listes de remarketing sont un outil puissant pour démultiplier vos volumes de ventes via Google Ads. Face à un marché soumis à une confidentialité accrue des données, les listes RLSA deviennent véritablement stratégiques pour atteindre vos objectifs de performance. Grâce à leur capacité de ciblage d’audiences spécifiques, les listes remarketing permettent de maximiser votre ROAS, tout en multipliant les points de contact au fil du tunnel de conversions. Dans cet article, le pôle Google Ads de l’agence JVWEB vous livre 10 de ses listes remarketing préférées pour performer.

Remarketing, stratégies axées sur le haut de l’entonnoir et la notoriété de marque

Pour commencer, voici 3 listes à exploiter via vos campagnes de remarketing Google Ads avec pour objectif d’atteindre une cible qui connaît encore assez peu votre marque et/ou se positionne assez haut dans le tunnel de vente. Autrement dit, on vise assez large !

#1. La liste des utilisateurs engagés via une vidéo YouTube

Efficaces dès lors qu’il s’agit d’amplifier la notoriété de votre marque, les campagnes vidéos via YouTube Ads sont aussi un excellent moyen d’alimenter vos listes remarketing. Votre objectif : capitalisez sur l’engagement / le premier contact avec ce visiteur pour le pousser à agir.

Pour cela, vous devez répondre aux critères suivants :

  • Votre chaîne YouTube est couplée à votre compte Google Ads
  • Vos listes de marketing YouTube ne peuvent être utilisées que sur YouTube et le Search, pas le Display.

Depuis votre interface, Google Ads vous propose différentes options de création de listes RSLA selon le type d’engagement de vos visiteurs YouTube : les vues, les abonnements, les visites du canal, les likes de la vidéo, l’ajout à une playlist, le partage des vidéos. Vous pouvez également créer des sous-segments d’audience spécifiques. Il ne vous reste plus alors qu’à cibler ces segments via vos campagnes remarketing sur le Search.

#2. La liste d’exclusion des profils sans intérêt

Le remarketing est également un outil de choix pour qualifier le trafic par exclusion. Ainsi, afin de maintenir vos métriques, notamment lors d’une campagne Google Ads axée notoriété, vous avez tout intérêt à exclure de vos listes les excédents de trafic ou les profils peu ciblés.

Pour augmenter vos volumes de vente, vous pouvez, par exemple, exclure les visiteurs qui ont visité les pages :

  • Emploi
  • Investisseurs
  • Partenaires
  • Service client
  • Ceux qui sont restés moins de 3 secondes sur la page.

Ce type d’action vous aide à assainir votre trafic afin de rentabiliser vos actions publicitaires à moyen terme.

#3. La liste audience similaire basée sur vos propres data

S’appuyer sur les audiences d’affinités peut être intimidant pour élargir votre base clients si vous disposez d’un budget marketing limité. Pour pallier cet écueil ou le compléter, il est vivement recommandé de vous appuyer sur vos propres données clients pour créer des audiences similaires. Ainsi, vos données sont mieux considérées que de simples données tierces. Pour ce faire, vous disposez de deux options :

  • Soit vous créez vos listes remarketing d’anciens acheteurs à l’aide de Google Ads ou Google Analytics.
  • Soit vous importez dans Google Ads votre propre liste d’anciens clients.

Selon le volume de données disponibles, ces listes pourront être exploitées via YouTube, Google Display ou le Search.

Remarketing, listes ciblées sur la phase de considération

Dans cette seconde partie, il s’agit davantage de stratégies Google Ads destinées à accompagner l’utilisateur de la phase de réflexion à la phase de conversion, à l’aide du remarketing.

#4. La liste des visiteurs non convertis

Revenons aux bases du remarketing ! Avec cette stratégie Google Ads, il s’agit de cibler les utilisateurs qualifiés parmi vos campagnes existantes. Inutile donc de créer de nouveaux groupes d’annonces, l’objectif est davantage d’ajuster les enchères sur l’audience qui vous intéresse.

Commencez par créer une liste remarketing des utilisateurs qui n’ont pas encore finalisé leur achat. Vous pouvez, par exemple, vous appuyer sur le temps passé sur le site, le nombre de pages parcourues, la valeur du produit ou l’ajout au panier comme critères de segmentation.

Cette liste en place, ajoutez-la à vos campagnes Google Ads existantes et augmentez l’enchère sur ce segment. Vous considérez alors que le premier contact avec ces profils à une valeur que vous êtes prêt à assumer. Activez le mode observation et suivez assidûment vos performances pour valider vos hypothèses.

#5. La liste des micro-conversions

Dans le même esprit, vous pouvez alimenter vos listes RLSA à l’aide des utilisateurs ayant effectué des micro-conversions, preuve manifeste qu’ils sont bientôt mûrs pour l’achat !

Ce peut-être, par exemple :

  • L’inscription email / newsletter
  • Le téléchargement d’un ebook
  • L’inscription à un webinaire
  • La demande d’échantillon

Ces segments qualifiés, vous n’avez plus alors qu’à augmenter votre enchère sur la liste remarketing au sein de vos campagnes SEA existantes.

#6. La liste de maximisation de la valeur de conversion

Cette optimisation est centrée sur les abandonnistes, ceux qui ont finalement délaissé leur panier d’achat au dernier moment ! L’ambition est ici de les faire revenir sur leur décision en adoptant la stratégie de maximisation de la valeur de conversion, appliquée uniquement à ce segment d’audience. Ainsi, vous indiquez à Google Ads est prêt à investir davantage, tout en limitant le risque à un périmètre restreint.

Pour cela, créez une liste dédiée aux abandons de panier. Excluez ce segment de vos campagnes en cours, puis créez une nouvelle campagne Google Ads. Activez la stratégie d’enchères Maximiser la valeur de conversion puis, fixez votre ROAS cible.

#7. La liste chronologique des interactions

Cette fois, l’objectif est d’alimenter vos listes RLSA en utilisant la segmentation par jour. Imaginons que vous ayez un profil abandonniste dans le viseur, vous pourriez utiliser vos listes remarketing pour répartir différentes promotions dans le temps. Les 3 premiers jours, une forte remise, puis les 3 suivants, une remise moins importante, puis les 3 suivants, votre plafond de remise avant de cesser toute promotion…

Cette stratégie va stimuler l’acheteur par le biais de différents biais cognitifs afin de l’encourager à la conversion. De votre côté, vous devez simplement créer 3 listes remarketing et attribuer à chacune un timing adapté en ajustant la durée d’adhésion. N’oubliez pas d’exclure vos audiences au fil des groupes ;)

Remarketing, les stratégies post-achat

Un utilisateur devenu client est précieux. La conversion ne sonne pas nécessairement la fin de son parcours d’achat. Bien au contraire, c’est le début d’une nouvelle aventure !

#8. La liste upsell / cross sell

Evidente, et pourtant sous-utilisée ! Les profils clients convaincus par votre marque sont plus sujets à passer de nouveau commande, sollicitez-les habilement. Cela passe, par exemple, par la création de listes RSLA centrées sur les catégories produits. Ainsi, vous pouvez encourager les ventes croisées, tout en excluant les produits déjà acquis.

Ces listes sont particulièrement performantes pour une diffusion en remarketing dynamique ou via Google Shopping.

#9. La liste des exclusions produits

Comme mentionné plus haut, il est essentiel d’exclure de vos listes remarketing classiques les acheteurs d’un type de produit précis. A défaut, vous ciblez un profil qui vient de transformer, ce qui vous coûte inutilement en marketing et altère votre image de marque.

Cela dit, cette exclusion n’est pas nécessairement définitive. Imaginons que votre produit ait une durée de vie de 3 mois, vous aurez alors tout intérêt à réactiver ce profil une quinzaine de jours auparavant la date butoir. Ajustez !

#10. La liste des ambassadeurs de la marque

Utilisez ici le remarketing comme outil de fidélisation pour nourrir vos ventes tout autant que la notoriété de la marque. Isolez une liste d’anciens clients ayant déjà confiance en votre marque et sollicitez-les par le biais de récompenses. Vous pouvez, par exemple :

  • Créer un programme de parrainage offrant des remises
  • Minimisez les tarifs en échange d’un avis positif

Ainsi, vous capitalisez sur les clients conquis pour tisser votre toile et cibler de nouveaux profils, soutenu par le poids de la recommandation.

Le remarketing est un outil réellement puissant et très flexible. Expérimentée, l’équipe SEA vous aide à imaginer des stratégies performantes, axées sur les conversions. En qualité d’agence multileviers, nous mutualisons également ce savoir-faire avec l’équipe Social Ads pour créer de véritables synergies dans vos audiences. Contactez-nous !

Share this article: Link copied to clipboard!

You might also like...