[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°17

Chaque jeudi, l’équipe JVWEB sélectionne pour vous les 3 informations qui ont marqué l’actualité digitale de la semaine. Un incontournable pour votre veille SEA / SEO / SEM.

Alors que Google repousse de quelques semaines la mise à jour SEO d'Experience Page, Google Ads dévoile une nouvelle optimisation dédiée au ROAS et au CPA cibles. De son côté, Facebook poursuit ses investigations pour comprendre ce que les utilisateurs attendent vraiment de la plateforme. C’est parti pour une nouvelle semaine !

Expérience Page Google, la mise à jour finalement reportée à juin…

Les annonceurs étaient dans les starting-blocks, ils peuvent désormais respirer ! Annoncée dès ce début d’année pour mai, la mise à jour d’Experience page par Google sera finalement déployée entre mi-juin et fin août. Une décision annoncée, cette semaine, par le moteur afin d’accompagner les éditeurs dans la bascule et leur laisser le temps d’améliorer l’UX de leur site. Le planning est lâché, la mise à jour se fera en 3 étapes.

Si le rapport Experience Page est d’ores et déjà disponible via Search Console, le déploiement de la mise à jour ne débutera réellement qu’à la mi-juin. Pour ce premier sprint, le moteur prévoit :

  • Une évolution progressive du classement
  • L’apparition des premiers badges AMP
  • Le test d’un éventuel badge Experience Page
  • La mise à jour du carrousel dédié aux stories relayant des contenus d’actualité
  • AMP ne sera plus une condition obligatoire pour accéder à Google Actualités ou news.google.com

Un second sprint est également envisagé pour la fin août. Celui-ci sera davantage centré sur la mise à jour du classement, en intégrant, cette fois, l’ensemble des KPI prévus initialement, c’est-à-dire le LCP, le FID et le CLS.

Google nous prévient de ne pas nous attendre à une rupture trop franche. Il s’agit bien d’un déploiement progressif, destiné à rebattre, en profondeur, les cartes de l’expérience on page. Combinée au Core Web Vitals et aux recommandations publiées ici et là, cette mise à jour a pour ambition de véritablement motiver les éditeurs à proposer aux utilisateurs des pages avec l’expérience la plus fluide possible.

Profitez de ces quelques semaines supplémentaires pour affiner vos optimisations SEO ;)

Vous aviez l’habitude de paramétrer vos campagnes Google Ads à l’aide du tCPA et du tROAS ? Et bien, d’ici la fin d’année, vous allez devoir revoir votre pratique. Si la fonctionnalité existe toujours, elle sera automatiquement intégrée aux stratégies d’enchères Maximiser les conversions et Maximiser la valeur de conversion, par le biais d’un champ dédié à compter de cette date.

En pratique, jusqu’à fin 2021, vous avez encore la possibilité de créer de nouvelles stratégies tCPA et tROAS. En revanche, à compter de 2022, toutes seront basculées automatiquement. Rassurez-vous, Google vous préviendra au préalable !

Une mise à jour qui, hormis son emplacement sur l’interface, aura peu d’impact sur vos performances. Google insiste néanmoins sur le fait que le CPA comme le ROAS ne disparaîtront pas, ils seront simplement mieux utilisés pour atteindre vos objectifs. A suivre…

Source : Optmyzr

Facebook interroge 4 options pour gagner en visibilité sur le feed

En berne dans le cœur de ses utilisateurs, Facebook s’appuie sur leurs commentaires pour imaginer un nouveau plan d’action destiné à redonner à chacun le goût de consulter son feed. Ainsi, après une grande campagne de sondage sur la plateforme en 2019, le réseau social réitère l’opération afin de déterminer précisément quels types de posts les utilisateurs souhaitent voir apparaître.

Dans les semaines à venir, Facebook va lancer une nouvelle série de tests pour comprendre les attentes des utilisateurs. Celle-ci se décline autour de 4 axes :

  • L’inspiration : la première vague a permis de déterminer que les utilisateurs souhaitent voir des contenus qui peuvent leur être utiles, en dehors des réseaux. Facebook va désormais interroger ce type de post pour savoir ce qu’est, au sens de ses utilisateurs, un contenu d’inspiration.
  • L’intérêt thématique : même si les utilisateurs ont fait le choix de suivre leurs proches sur la plateforme, le réseau a constaté que certaines thématiques n’éveillaient pas leurs intérêts, comme la cuisine, le sport ou la couture… Facebook a donc sensiblement ajusté la diffusion afin de proposer plus de contenus autour des thématiques qui retiennent l’attention et moins autour de sujets qu’ils ne veulent pas voir, y compris lorsqu’il est partagé par un ami.
  • Le désengagement : La première vague a mis en lumière une lassitude des utilisateurs à se retrouver face à des sujets qui nuisent à leur expérience, politique en tête. Afin de contrarier cette dynamique, Facebook tente de déterminer quelles thématiques génèrent un désengagement. Pour cela, le réseau va notamment étudier les posts recueillant nombre de réactions « en colère ».
  • La spontanéité : Facebook a toujours revendiqué permettre à ses utilisateurs de masquer une publication non désirable. Afin de compléter le dispositif de tests, cette fonctionnalité va être mise davantage en évidence dans les mois à venir. Objectif : recueillir à chaud le retour de l’utilisateur face à une publication qui ne le satisfait pas.

Vous l’aurez compris, les prochains mois sur Facebook risquent d’être mouvants ! Entre microtests par ci et réglage de l’algorithme par là, il va vous falloir garder l’œil bien ouvert sur vos métriques organiques.

Partager cet article Lien copié!

A explorer