[Actu SEO / SEA / SEM] Les immanquables de la semaine n°20

Comme chaque semaine, l’équipe JVWEB plonge au cœur de l’actualité digitale pour extraire les 3 news SEA / SEO / SMA qui font la différence. A retrouver également en vous abonnant à notre newsletter hebdo !

Au menu de cette 20ème édition, toujours plus d’informations disponibles via Google My Business, une mise à jour déterminante de Google Analytics et un meilleur ciblage pour vos vidéos Facebook Ads. C’est parti !

Les données d’appels Google My Business en passe d’être intégrées au call report Google

Si Google My Business inclut depuis octobre 2020 un historique des appels générés depuis le Search ou Google Maps, l’outil manquait clairement de données pour être pleinement efficient. Et bien, ce n’est désormais (presque) plus qu’un mauvais souvenir !

Depuis quelques jours, Google teste une nouvelle fonctionnalité permettant d’afficher les données réelles de l’appelant, telles que son nom, numéro de téléphone et date d’appel. Il est également possible de cliquer sur trois actions associées : appeler, copier les informations ou consulter l’historique du lead. À cela, le rapport ajoute le nombre total d’appels reçus et manqués dans la journée.

Seul bémol, pour l’heure, cette fonctionnalité n’est accessible qu’à un petit nombre d’annonceurs. Toutefois, il y a fort à parier que celle-ci se démocratise dans les mois à venir. Si la fonctionnalité n’a, en soi, rien de révolutionnaire, elle permet néanmoins aux PME de suivre activement leur activité téléphonique et récupérer les appels manqués afin de générer davantage de chiffre d’affaires. À noter, dès lors qu’il est historisé, l’appel se fait via un numéro de transfert Google, et non, votre numéro d’appel classique. De votre côté, vous recevrez un message indiquant « appel de Google ».

Source : Google

Cherchant à trouver le juste équilibre entre préserver la confidentialité des données utilisateurs et permettre aux marketeurs de disposer d’informations suffisantes pour arbitrer les campagnes, Google annonce développer l’apprentissage automatique dans Google Analytics, le mode de consentement pour Tag Manager et les conversions améliorées avec des data first party.

Concrètement, selon les déclarations de Vidhya Srinivasan, vice-présidente de l'ingénierie chez Google Ads, il s’agit de renforcer la modélisation de l’analyse comportementale des utilisateurs. Ainsi, la modélisation de conversion, disponible via GA4, permet de combler les lacunes de mesure et mieux appréhender le comportement utilisateurs, en dépit de l’absence de cookies. De même, le mode de consentement, inclut à Google Tag Manager, permet d’ajuster le balisage proposé par Google en fonction du statut choisi par l’utilisateur. Enfin, les conversions améliorées, aident à préserver les mesures lorsque les cookies ne sont pas disponibles, en comblant cette absence par des données propriétaires.

Alors que Google Ads tendait, ces derniers mois, à limiter l’accès aux informations, cette nouvelle semble prendre le contre-pied. A suivre, et surtout à tester, pour valider la performance des modèles !

Facebook Ads, une nouvelle option pour affiner le ciblage vidéo

Fort d’un succès jamais démenti, le format vidéo est en passe d’entrer dans une nouvelle ère. Après avoir intégré des stickers publicitaires dans les stories, annoncé l’arrivée de la pub au sein des Reels Instagram, c’est désormais le format InStream de Facebook Ads qui fait peau neuve. En effet, Facebook, lance un test à échelle mondiale afin de permettre aux annonceurs de placer des annonces InStream au sein de sujets sélectionnés, par le biais de l’Ads Manager. En somme, l’avènement d’une nouvelle typologie de ciblage.

Concrètement, lors de la création d’une annonce InStream, il vous sera possible de sélectionner une option de diffusion parmi 20 sujets thématiques et plus de 700 sous-sujets. Ainsi, pour promouvoir un tapis de yoga, par exemple, la pub sera intégrée au sein d’un post vidéo traitant de sport, avec pour sous-rubrique le yoga. Notez que ce type d’annonce ne peut être associée, par le biais du Machine Learning, qu’à une vidéo de plus de 3 minutes, car l’annonce InStream est diffusée à partir de 45 secondes de visionnage.

Source : Facebook Ads

Facebook prédit que cette nouvelle option de ciblage renforce l’engagement des utilisateurs et renforce le contrôle de l’annonceur sur les emplacements de diffusion de ses publicités. À l’inverse, il sera également possible, via plusieurs niveaux de contrôle, de vous assurer que la vidéo publicitaire ne soit pas diffusée sur des sujets dissonants des valeurs de la marque.

Cette fonctionnalité lancée en début de mois reste pour l’heure accessible à un nombre limité d’annonceurs. Toutefois, préparez-vous à une extension massive d’ici quelques semaines.

Partager cet article Lien copié!

A explorer