Audience, 7 façons de collecter de la data first party

Alors que les données tierces tendent à se raréfier, il est indispensable de compiler des données first party fiables afin de bien cerner le profil de vos utilisateurs et raffiner vos audiences publicitaires.

Pour cela, pas de secret, mais de la technique ! Face aux évolutions des derniers mois sur le sujet des données personnelles, les data first party ont un avantage certain : elles sont pleinement consenties par l’utilisateur. Directement collectées par votre entreprise, elles vous permettent de créer des profils cibles et d’adapter stratégie marketing et expérience utilisateurs en conséquence. À la clé, évidemment, un taux de conversion à la hausse. Pour atteindre cet objectif, JVWEB vous livre aujourd’hui, 7 façons de tracker la data. C’est parti !

#1. Ajouter des pixels de suivi on site

Incontournables, les pixels de suivi sont l’une des principales clés pour collecter de la data propriétaires, directement sur votre site. Généralement assez simples à installer, ils ont l’avantage de rassembler les data first party concernant les habitudes des utilisateurs.

Ceux-ci peuvent, par exemple, concerner les pages consultées, les publicités qui suscitent un intérêt, le device utilisé pour la navigation ou encore des données personnelles. À la différence d’un cookie, un pixel de suivi est directement intégré au site. Ainsi, il capture les données quels que soient les paramètres utilisateurs activés.

#2. S’appuyer sur votre CRM

Toujours plus faciles d’accès, les CRM sont désormais présents dans de nombreuses sociétés. Par définition, sièges de la data first party, les CRM sont un excellent vivier d’information pour segmenter vos audiences et connaître davantage vos cibles convertibles. Reliés à des extensions de type chatbot, ils gagnent encore en efficacité.

Appréciés des utilisateurs pour leur capacité à apporter une réponse rapide et efficace, les chatbots sont un excellent levier pour compiler des données encore plus précises, avec une réticence moindre de l’utilisateur. Ces datas en poche, vous serez d’autant mieux armé pour identifier les problématiques clients auxquelles apporter une solution. À la clé, un marketing mieux ciblé et davantage de personnalisation dans l’offre client. Deux atouts non négligeables pour doper vos performances en matière de conversion.

#3. Activer des récompenses en l’échange de data

Si les utilisateurs rechignent désormais à partager leurs données, la promesse d’une récompense stimulante peut aider à les convaincre. La bonne option : proposer une contrepartie immédiate et tangible, comme, par exemple, un code promo, une remise ou, a minima, un service personnalisé.

Si la récompense systématique représente un investissement trop onéreux, soyez créatif ! Proposez, par exemple, un système de gamification, récompensant chaque mois les utilisateurs les plus engagés peut également faire recette. Dans tous les cas, respectez vos engagements et offrez un échange équitable. À défaut, votre prospect risque bien de se braquer et ternir la réputation de votre marque, ce qui serait alors contreproductif.

#4. Favoriser les interactions sociales

La encore, une technique vieille comme le monde, mais qui a résolument fait ses preuves. La tactique : proposer à vos utilisateurs des quizz et autres sondages afin de collecter des informations sur vos cibles et encourager le partage pour alimenter la roue.

Très efficace, cette mécanique doit toutefois être menée avec habileté pour ne pas entacher la perception que votre public a de la marque. Ainsi, il vous faudra exploiter des sujets pertinents, en phase avec votre ligne éditoriale et surtout, dont la finalité peut être comprise par l’utilisateur. A minima, restez centré sur le cœur de votre activité !

Dans la même veine, variez vos publications sociales en proposant des contenus premiums, accessibles en l’échange de données personnelles. Là encore, jouez la carte de l’équité et proposé des contenus d’intérêt. Attention tout de même, lorsqu’ils sont trop exigeants, les paywalls peuvent vite devenir dissuasifs. À l’inverse, lorsqu’ils sont de qualité, ils offrent un véritable potentiel de partage et d’engagement pour la marque.

#5. Recueillir des avis consommateurs

Les études ne cessent de le mesurer. En 2021, les consommateurs veulent devenir des consomacteurs et faire entendre leur voix afin de favoriser des marques en phase avec leurs valeurs. Saisissez cette occasion pour collecter vos data first party sous couvert d’enquêtes. Là encore, y associer une petite récompense boostera incontestablement les bénéfices de l’opération.

Techniquement, peu d’obstacles pour un résultat, qui au-delà de la data, se révèle souvent riche d’enseignements. De la boîte à questions Instagram au questionnaire plus complet, l’opération est vite déployée et permet d’interroger des points précis de votre offre afin de l’affiner. Double bénéfice : votre dataset s’enrichit et votre connaissance client s’affine. Une combinaison qui promet de meilleurs résultats et toujours plus de connivence avec votre audience. À la clé, plus de conversions, plus de fidélisation et donc, une baisse des coûts d’acquisition.

#6. Encourager la création de compte

En matière d’E-Commerce, l’objectif prioritaire reste souvent l’augmentation du volume de conversion. Une politique qui amène de nombreux shops à proposer l’achat par le biais de comptes invités, une option plébiscitée par plus de 50% des consommateurs. Revers de la médaille, cette mécanique permet une collecte de data first party limitée au minimum, comparativement à une création de compte classique. Charge à vous de trouver le bon équilibre !

Pour cela, vous pouvez, par exemple, stimuler la création de compte complète en l’échange d’accès à des fonctionnalités et/ou services exclusifs ou d’une expérience d’achat personnalisée.

Dans tous les cas, veillez à collecter un nombre de données raisonnable et surtout exploitable. De même, ciblez les informations que vos utilisateurs sont le plus à même de partager. De nombreuses études ont, par exemple, démontré que les consommateurs étaient réticents à indiquer leur date de naissance. Résultat, ils renoncent ou pire, communiquent de fausses données. Là encore, la promesse d’un gentil cadeau à date anniversaire ou une simple explication sur l’importance de cette donnée et son usage peuvent inverser la tendance.

#7. Organiser des évènements

Vous l’aurez compris, l’utilisateur a désormais conscience de la valeur de ses données. Aussi, pour les partager, il faut accepter le principe du gagnant-gagnant. Sensibles à l’expérience offerte par la marque, les consommateurs, notamment les plus jeunes, sont plus susceptibles de partager leurs informations. Organiser des évents où vous échangez sur votre expertise et vous montrez disponible pour répondre aux questions de votre audience est un excellent levier pour la sensibiliser, et par là même, collecter de la data lors de l’inscription.

Pour cela, une multitude de formats sont envisageables du webinar LinkedIn au live Instagram. Dans tous les cas, montrez-vous à l’écoute et misez sur la contribution des uns et des autres pour créer l’événement et marquer les esprits. Enfin, programmez votre event à un horaire adapté -  généralement en journée pour du BtoB, en soirée pour du BtoC -  et n’oubliez pas de préciser qu’un replay sera disponible. Cela vous permettra de recueillir également les données de participants qui ne seront pas disponibles au moment de votre événement.

#. Bonus, bonnes pratiques

La collecte de données first party est un sujet hautement marketing ! Montrez-vous habile dans la mécanique opérée afin de préserver votre marque d’éventuelles retombées négatives. Pour cela, nos ultimes conseils :

  • Évitez d’interroger les données trop personnelles qui créent une réticence
  • Concentrez-vous sur la collecte de données utiles à votre modèle commercial
  • Soyez transparent sur l’utilisation des données collectées
  • Offrez clairement la possibilité de changer d’avis et de se désinscrire facilement
  • Mettez à jour votre politique de confidentialité et respectez ses principes
  • Utilisez la donnée collectée de manière responsable, dans le respect de vos utilisateurs, sous peine de perdre la confiance de votre prospect

Un doute sur le sujet, besoin d’aide pour analyser la donnée collectée et segmenter vos audiences ? Contactez JVWEB pour en établir un plan d’action en phase avec vos objectifs de performance.

Partager cet article Lien copié!

A explorer

Conso, les Français sensibles au prix mais pas seulement…

Audiences B2B Search Marketing

Tag Management Server Side