Conso, les Français sensibles au prix mais pas seulement…

La pandémie en aura converti certains aux achats en ligne, leur donnant même la préférence sur le bon vieux shopping en boutique.

Mais, pour stimuler la décision d’achat, la proximité est loin d’être le seul facteur qui compte. Nous, français, serions particulièrement sensibles aux prix, en quête perpétuelle de la bonne affaire. Voici l’une des conclusions émanant de l’étude menée par Dealabs, en France, ainsi qu’en Allemagne et au Royaume Uni. Regardons de plus près ce qui nous différencie de nos voisins européens.

Les Français, amateurs de bons plans et de petits prix…

Si les consommateurs français déclarent privilégier le commerce en ligne, c’est tout simplement parce qu’il permet de comparer plus facilement les tarifs. Ainsi, pour 64,7% d’entre eux, l’achat sur internet rime avec comparatif. Et comme ils sont près de 75% à déclarer vouloir faire des économies, nous tenons là une bonne option !

Une recherche de bons plans particulièrement marquée chez les plus jeunes - 76,9% des 18-24 ans, versus 67,4% chez les 55-64 ans - ainsi que chez les hommes, 77,3% versus 72% des femmes.

Des critères d’achat multiples…

Si le prix est un facteur d’importance, seuls un tiers des consommateurs le considère comme déterminant – vers 21% des Allemands et 46% des Anglais. Pour les deux tiers restant, c’est la qualité qui l’emporte sur le tarif. Pour appuyer cette notion, plus d’un quart des acheteurs se réfèrent aux tests de qualité, publiés dans les médias. Une proportion nettement supérieure à nos voisins, puisque seuls 11% des Allemands s’y intéressent et 17% des Anglais.

La tendance est relativement similaire concernant les avis produits, puisque 16% des Français leur accordent de l’importance dans leur décision d’achat, contre 13% des Allemands et 18% pour les Britanniques.

L’achat à l’étranger, la nouvelle tendance…

Désormais, pour dénicher la meilleure affaire, les Français n’hésitent plus à consulter des boutiques en ligne situées hors de l’Hexagone. Ainsi, 82% déclarent avoir déjà effectué un achat sur un site étranger, versus 76% pour les Britanniques et 84% pour les Allemands.

Une tendance qui semble s’installer puisque 20% des répondants français déclarent avoir effectué plus de 5 achats à l’étranger au cours de l’année passée. Les hommes y seraient, néanmoins plus enclins que les femmes ( 87% versus 77%). De même, les jeunes ont nettement plus ancré cette habitude que les seniors, plus frileux.

Contrairement aux achats nationaux, les commandes depuis l’étranger sont principalement motivées par le tarif et la disponibilité des produits, sleon 82% des déclarants. 44,7% des Français se dirigent ainsi vers des sites internationaux pour trouver un produit non commercialisé en France.

Toutefois, quelques réticences encore puisque 31,7% déclarent n’avoir encore jamais trouvé la bonne affaire et 44% redoutent de payer des droits de douane élevés.

Grande gagnante de ce commerce transfrontalier, la Chine, où 51% des Français ont déjà effectué une commande. Suivi de près par l’Allemagne (52%), le Royaume Uni (34%), l’Espagne (19%) et les Etats Unis (15%).

En tête des achats venus de Chine, les produits high-tech, proposés à des tarifs inférieurs (46%), la mode (40%), les jeux vidéo (27%), les jouets (20%) et les articles de sport (18,5%).

À l’inverse, seuls 13% des Allemands et des Britanniques déclarent avoir déjà commandé sur un site français. Il reste donc un joli potentiel avant d’équilibrer la balance !

Pour développer vos ventes à l'international, contactez l'équipe JVWEB !

Partager cet article Lien copié!

A explorer

E-Commerce, le baromètre Easyence mai 2021

Audience, 7 façons de collecter de la data first party

Audiences B2B Search Marketing