SEO, 8 astuces pour enraciner son référencement à l’international

Référencer son site à l’international est une véritable opportunité pour explorer de nouveaux marchés et développer tout son potentiel.

Seulement, pour réussir son SEO à l’étranger, il est indispensable d’élaborer une stratégie fiable et s’assurer que les prérequis techniques sont correctement déployés. Après avoir abordé le sujet avec Aldo, Team Leader SEO chez JVWEB, nous vous livrons, cette fois, 8 conseils incontournables pour être référencé hors de France. Sortez vos cahiers, l’heure de la to do SEO à sonner !

#1. Utilisez un hreflang pour vous géolocaliser

Dès lors que vous souhaitez référencer votre site à l’international, il est indispensable d’utiliser un Hreflang. Cet attribut html permet notamment de guider les moteurs quant à la langue utilisée et à la géolocalisation du lecteur. Ainsi, en l’ajoutant à votre code, vous indiquez clairement à Google votre marché cible.

A noter, sur Bing, le HrefLang n’est pas lisible. Pour arriver au même résultat, vous devez donc vous tourner vers la balise meta content-language.

#2. Déclinez les bonnes structures d’url

Pour atteindre votre public cible, il vous faut prendre en compte les url basées sur les ccTLD, le code pays, ainsi que les domaines et sous-domaines. Sur cette base, plusieurs options sont envisageables selon vos ressources :

  • un domaine TLD par pays cible, qui implique un effort de gestion important
  • un sous-domaine, qui offre un bon équilibre
  • un répertoire dédié, une piste moins efficiente

#3. Intégrez dès maintenant le facteur Expérience de page

A l’international comme en France, Google donne, à chaque mise à jour, plus de poids à l’Expérience de page. Ainsi, depuis mai, les Core Web Vitals sont désormais un facteur de classement. Selon la destination visée, cet élément est d’ores et déjà plus ou moins prononcé.

Dans tous les cas, il vous faut l’anticiper en proposant une UX agréable et claire pour l’utilisateur. A ce jour, la priorité pour être référencé à l’étranger reste de se focaliser sur l’Index Mobile First. Mondiale, cette problématique SEO doit être traitée dans chaque pays cible envisagé.

#4. Méfiez-vous de la traduction automatique

Si s’appuyer sur un plugin ou une application pour traduire des dizaines de pages de contenu peut être tentant, c’est aussi risqué pour votre SEO ! Souvent littérales, de plus ou moins bonne qualité, ces traductions automatiques ont un défaut majeur : elles manquent de contexte et de nuances. Ainsi, il est peu probable qu’elles trouvent le mot juste, le mot-clé !

Résultat, vous risquez de passer à côté des requêtes cibles, faute de les avoir identifiés, puis traités correctement. Sans compter que l’utilisateur final, qui lit dans sa langue natale, repérera très rapidement qu’il s’agit d’une traduction bas de gamme, ce qui peut entacher votre réputation. Si votre budget ne vous permet pas de faire appel à un traducteur pour transférer vos contenus SEO, attelez-vous à trouver au moins un natif pour en assurer la relecture et apporter les nuances lexicales nécessaires.

#5. Comprenez les SERP de votre destination cible

Si l’algorithme Google est le même pour tous, les résultats générés dans les SERP sont, eux, très variables d’un pays à l’autre.

Ainsi, pour être référencé à l’international, il est essentiel de bien saisir le fonctionnement de la destination ciblée. Pour cela, intégrez 3 dimensions à votre analyse :

  • le sens du mot-clé au sein de la culture locale
  • le volume de recherches
  • la typologie de résultats répondant à la requête sur ce périmètre

Penser qu’il suffit de transposer sa stratégie de mots-clés dans une autre langue pour performer en SEO à l’international est une erreur. Vous devez impérativement repenser cette stratégie pays par pays afin de vous adapter aux intentions et usages locaux.

#6. Déclinez le modèle EAT pour vos contenus

Si le choix des mots-clés varie, l’application des critères EAT – Expertise, Autorité, Fiabilité – est lui, partager au-delà des frontières. Vous avez donc tout intérêt à préserver cette méthodologie afin de renforcer votre SEO multilingue. Ainsi, pour chaque production de contenu, il est recommandé de :

  • lui associer un auteur, avec son nom et sa biographie
  • d’ajuster les écrits jugés sous qualitatifs
  • de bâtir une stratégie éditoriale avec un ton personnel
  • d’optimiser la sécurité technique
  • d’inclure des contenus générés par l’utilisateur

#7. Plus que des liens, créez des relations

Si les backlinks restent indispensables au SEO, voire à la génération de trafic, par le biais de la recommandation, ils sont aussi dans le collimateur de Google. Aussi, à l’international ou pas, il est désormais de bon ton de se concentrer sur la qualité plutôt que la quantité. Un lien pertinent aura nettement plus d’impact sur votre score d’autorité que 10 liens de qualité moyenne.

Résistez également à la tentation d’acheter du lien. Privilégiez plutôt la création d’un bon relationnel avec vos cibles, ce qui vous permettra de bâtir une stratégie de liens plus pérenne. Enfin, gardez à l’esprit qu’en matière de SEO international, l’origine du backlink a son importance. Vous performerez bien davantage en réunissant des backlinks locaux qu’issus de publications d’autres pays.

#8. Gardez l’œil ouvert sur les tendances locales

Être performant en SEO, y compris international, c’est aussi anticiper les tendances et s’adapter avec réactivité. Aussi, ici ou ailleurs, il est essentiel de rester au fait des tendances locales et requêtes associées, notamment si vous êtes en phase de lancement sur un nouveau marché. Pour cela, appuyez-vous sur vos outils habituels de recherche de mots-clés, Google Trends ou bien même la publication des tendances annuelles de recherches par Google. Dans tous les cas, pensez à comparer les volumes afin de concentrer habilement vos efforts.

Pour réussir votre SEO à l’international, il vous faut également un plan de marche, une stratégie incluant les paramètres techniques, lexicaux ainsi que les spécificités du marché. Avec des comptes dans plus de 40 pays à travers le monde et une implantation en France et en Asie, la cellule SEO de JVWEB dispose de l’expertise nécessaire pour vous accompagner. Contactez-nous !

Partager cet article Lien copié!

A explorer